PARIS 19.24€ (-0.21%)

G7 Environnement à Metz : Veolia réaffirme ses engagements pour la protection de la biodiversité et du climat

Dans la perspective du Sommet G7 de Biarritz qui réunira du 24 au 26 août prochains les Chefs d'État et de gouvernement des sept pays membres - Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni - et l’Union Européenne, un G7 Environnement a été organisé les 5 et 6 mai à Metz, sur le thème de la « lutte contre les inégalités par la protection de la biodiversité et du climat ». A cette occasion le directeur du développement durable de Veolia, Pierre Victoria, a pris la parole à la conférence « Entreprises et biodiversité », en tant que membre de l’initiative “Act4nature” lancée par Entreprises pour l’environnement (EpE).

 

Pour Veolia, Act4nature permet de changer d’échelle afin de mieux intégrer la biodiversité dans ses offres, dans ses modèles économiques et dans son organisation, notamment grâce aux alliances extérieures à l’entreprise qui permettent de développer des projets plus ambitieux.

Avec ses 3 métiers - l’eau, les déchets et les services énergétiques -, Veolia a l’ambition de promouvoir des offres intégrées pour créer des boucles locales d’économie circulaire, à l’échelle des territoires.

Chez Veolia, la biodiversité est liée à la nature de ses métiers : bien gérer une station d’épuration, un centre d’enfouissement technique ou une usine d’incinération impactent la biodiversité. Avec 8 000 sites dans 46 pays, notre engagement global ne suffit pas. Il faut intégrer la biodiversité au niveau local, avec des niveaux de développement et des normes environnementales très hétérogènes. Pour cela, nous avons deux outils : un guide territorial, et un engagement biodiversité 2015-2020 avec des plans d’action sur 200 sites, identifiés en partenariat avec l’Union international pour la conservation de la nature (UICN)
Pierre Victoria
directeur du développement durable de Veolia

La biodiversité est intégrée à l’activité sur site

En Chine par exemple, à 50 km de Pékin, Veolia a développé sur le site pétrochimique de Sinopec huit hectares de zone humide en terrasse, permettant de restaurer par phytoremédiation la biodiversité. La qualité de l’eau fournie au client repose sur la dépollution des eaux usées par l’écosystème lui-même. La biodiversité est donc complètement intégrée à une activité industrielle.

Dans l’Est de la France, à Châlons-en-Champagne, à la sortie de la nouvelle station d’épuration au bord de la Marne, une zone humide permet de développer la biodiversité et stabilise les berges en cas de crues ou de sécheresses. Et le centre d’enfouissement technique de Ludres accueille 400 plants forestiers, 260 arbustes d'espèces locales avec sept mares, et un verger-école avec l’association « Les croqueurs de pommes” de Lorraine.

 

Aller au-delà de la restauration de l'état initial de la nature

La réglementation environnementale permet d’inventer des nouvelles solutions en faveur de la biodiversité. En tant que responsable de la post-exploitation des centres d’enfouissement technique en Europe, Veolia construit de nouvelles zones de biodiversité “à empreinte nette positive”. Sur ces sites, le Groupe va au-delà de la restauration de l'état initial de la nature en créant une nature qui n’existait pas auparavant.

Grâce à une politique européenne environnementale qui impose le retour de la faune et la flore dans la nature, la Seine compte aujourd’hui 40 espèces de poissons contre cinq il y a 20 ans. Ce qui prouve qu’une politique environnementale ambitieuse permet d’améliorer la biodiversité
Pierre Victoria
directeur du développement durable de Veolia

En savoir plus

65 entreprises, dont Veolia, s’engagent pour la biodiversité (juillet 2018)

Protéger les écosystèmes et la biodiversité

Le G7 Environnement 2019 en France

Act4nature d’EpE

La charte de Metz sur la biodiversité été signée le 6 mai 2019 par les ministres du G7 et membres de la Commission européenne chargés de l’Environnement, ainsi que les ministres chargés de l’Environnement du Chili, des Fidji, du Gabon, du Mexique, du Niger et de la Norvège.