8 juin 2018

Journée mondiale des Océans : Veolia présente ses solutions pour lutter contre la pollution des mers et des océans.

A l’occasion de la Journée mondiale des Océans 2018, Veolia présente son positionnement pour enrayer la pollution des mers et des océans : partout dans le monde, le Groupe développe des solutions qui permettent de lutter contre les pollutions terrestres et de les transformer en ressources. Déployées dans une démarche d’économie circulaire et en partenariat avec les collectivités, les industriels et les citoyens, ces solutions s’articulent autour de 3 grands axes : 1. traiter les flux de pollution sur le littoral et en amont ; 2. Prévenir et réduire la vulnérabilité des territoires ; 3. Transformer les modes de production et de consommation vers l’économie circulaire.

Oceans, pollution

L’urgence d’agir pour la protection des mers et des océans

Les océans produisent 50% de notre oxygène, absorbent 1/3 du CO2 terrestre et contiennent la plus grande biodiversité de la planète. Pourtant ils subissent une pollution sans précédent. Aujourd’hui, 50% des eaux usées sont directement rejetés en mer, sans aucun traitement ; 80% des déchets marins sont des plastiques, et peuvent mettre jusqu'à 1 000 ans à se dégrader.


Lutter contre les pollutions terrestres et les transformer en ressources

Pour enrayer la pollution des océans, la conviction de Veolia est qu’il faut agir prioritairement en amont, sur les pollutions terrestres qui sont à l’origine de 80% des pollutions marines. A l’interface terre-mer et en remontant à la source, Veolia traite les flux de pollutions, contribue à réduire la vulnérabilité des territoires et à transformer les modes de production et de consommation dans une approche circulaire.

- Traiter les flux de pollution sur le littoral et en amont :
Veolia collecte, traite et valorise les eaux usées et les déchets, permettant ainsi de limiter les rejets en mer. Le Groupe contribue également au nettoyage de l’espace côtier (par exemple via la surveillance et le contrôle de la qualité des eaux de baignade).

- Prévenir et réduire la vulnérabilité des territoires :
Veolia met en place des systèmes de prévention et de gestion dynamique des flux pour améliorer la résilience des villes et des territoires. Par exemple, le Groupe aide la ville de Copenhague à éviter le déversement des eaux usées dans la mer en cas d’inondation.

- Transformer les modes de production et de consommation dans une démarche d’économie circulaire : Pour favoriser cette transition et pour limiter les volumes de déchets plastiques, Veolia soutient le développement du recyclage du plastique. Déjà leader de ce marché en Europe, le Groupe ambitionne de multiplier par 5 ses activités dans ce domaine d’ici à 2025.

De plus, Veolia développe des partenariats industriels. Aux Pays-Bas par exemple, il éco-conçoit avec Philips des appareils électroménagers fabriqués à partir de plastique recyclé.
 
Pierre Victoria

« Moins de 10% des déchets plastiques sont recyclés dans le monde et 8 millions de tonnes finissent dans l'océan chaque année. Pour Veolia, une des solutions consiste à développer le recyclage des déchets plastiques. Cela implique de construire de nouvelles alliances avec des organisations, des scientifiques et nos clients industriels et collectivités, pour transformer les modes de production et de consommation vers l'économie circulaire », a déclaré Pierre Victoria, Directeur du Développement durable de Veolia, lors d’une conférence de l’Observatoire du Développement durable consacrée à “la pollution des océans et les déchets plastiques en mer”. Cette conférence s’est déroulée au siège de Veolia à Aubervilliers, le 6 juin dernier.


 

En savoir plus

> La Responsabilité sociétale (RSE) de Veolia
5 juin, Journée mondiale de l’environnement : Veolia engagé dans la lutte contre la pollution plastique
La mission de Veolia “Ressourcer le monde”
> Planet sur “Microplastiques, pollution à la dérive
Conférence à la Recyclerie : préserver les océans grâce à l'économie circulaire 
> Parlons ensemble du climat sur “Veolia oeuvre au quotidien pour réduire l’impact environnemental du plastique”