Salon Produrable : pour Antoine Frérot, la Raison d’être est une étape vers une vision nouvelle de l’entreprise

A l’occasion du salon Produrable, rendez-vous européen des acteurs et des solutions de l'économie durable qui s’est tenu hier à Paris, Antoine Frérot - PDG de Veolia et président de l’Institut de l’entreprise - a rappelé ce que la Raison d’être peut apporter à l'entreprise. Cette intervention s’est tenue dans le cadre d’une conférence aux côtés d’Olivia Grégoire, présidente de la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi PACTE à l’Assemblée nationale.

 

La Raison d’être est une étape vers une vision nouvelle de l’entreprise

La vision actuelle des entreprises date d’il y a 30-40 ans. Elle place en priorité l’intérêt des actionnaires et recherche l’optimisation de la performance économique en fonction d’une série de contraintes issues des autres parties prenantes (clients, fournisseurs, société…) et dictées par des réglementations.

 

Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia
Cette vision est de moins en moins soutenable et acceptée. Dans les faits, l’entreprise sert beaucoup plus de publics : on lui demande aujourd’hui d’apporter des solutions aux inégalités sociales, aux problèmes environnementaux, aux attentes des jeunes générations… Un nouveau paradigme est nécessaire : “c’est parce que l’entreprise est utile qu’elle est prospère”. L’entreprise doit désormais arbitrer une performance plurielle entre toutes ses parties prenantes. Ce sera demain le rôle du chef d’entreprise et de son conseil d'administration de comprendre les enjeux et la pluralité des attentes pour trouver le bon compromis.
Antoine Frérot
PDG DE VEOLIA

La Raison d’être selon Veolia

Veolia présentera sa Raison d’être lors de son l’Assemblée générale des actionnaires le 18 avril prochain. Celle-ci précisera pourquoi l’entreprise existe, ce qu’elle propose et comment elle le fait, au bénéfice de ses salariés, de ses actionnaires, de ses clients et de la société toute entière.

Une série d’objectifs et d’indicateurs de suivi seront ensuite définis pour mesurer la performance “plurielle” de l’entreprise. Le Conseil d’administration évaluera la qualité du travail de l’entreprise sur la base de ces indicateurs, que Veolia rendra public.

La Raison d’être du Groupe a été élaborée de manière collaborative, dans une démarche impliquant de nombreuses parties prenantes : Conseil d’administration, salariés et institutions représentatives du personnel, comité des parties prenantes “Critical friends”, et clients.

Ce n’est pas la première fois que le capitalisme voit sa vision évoluer depuis la révolution industrielle. Après une vision patrimoniale, nous sommes passés à une vision technico-managériale, puis à une vision actionnariale. La Raison d’être de l’entreprise constitue une nouvelle étape de réforme.
Antoine Frérot
PDG DE VEOLIA