19 novembre 2018

Women’s Forum 2018 : pour Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia, la ville du futur doit être circulaire

Le Carrousel du Louvre, à Paris, a accueilli pendant 3 jours le Women’s Forum 2018. L’événement a rassemblé des leaders mondiaux, issus de la société et de l’économie, autour du thème « Jeter des ponts sur l'humanité pour un progrès inclusif ». Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia, est intervenue dans la conférence « Concevoir des villes et des économies inclusives du futur. »

 
Women’s Forum 2018: Estelle Brachlianoff
 

La ville du futur sera circulaire

Comment rendre les villes plus inclusives ? L’économie circulaire, qui favorise la participation citoyenne, l’entrepreneuriat social, la création d’emploi local et l’implication de tous les acteurs au sein des territoires, est un puissant levier de croissance inclusive.
 
 
Estelle Brachlianoff

« La bonne nouvelle est que nous avons déjà les solutions, alors agissons dès maintenant ! a expliqué Estelle Brachlianoff. Nous pouvons réduire de 10% les émissions de CO2 en déployant les solutions d'économie circulaire qui existent déjà. La ville du futur doit être circulaire. Tous les déchets y seront transformés en ressources : les boues d’assainissement en plastique, les déchets de crèmes glacées en biogaz, des métaux rares seront extraits des résidus de nettoyage des rues... »

 

La ville du futur sera inclusive

D’après Estelle Brachlianoff, la ville est trop souvent conçue du point de vue des « infrastructures » ;  ce modèle fonctionnel n’est pas suffisant, car les citadins veulent aujourd’hui « vivre la ville ». Il faut partir du point de vue de l’usager et de son expérience pour concevoir des villes agréables à vivre et inclusives.
 

« Les “bons comportements” sont contagieux : ils se diffusent par comparaison avec le voisinage. Mais il faut pour cela expliquer clairement comment chacun peut contribuer à son niveau à la ville durable. Nous devons réfléchir à ce qui est pratique et concret. Dans le cas du recyclage par exemple, nous devrions idéalement avoir 10 bacs de tri à la maison, mais ce n’est pas réaliste. C’est même contre-productif pour convaincre. », a-t-elle ajouté.

Women’s Forum 2018 en chiffres :

- 2 000 dirigeants d'entreprises, institutionnels et politiques influents de l'Union européenne
- 100 séances plénières, tables rondes et ateliers avec 250 conférenciers
- “Discovery Connections”, un espace de créativité dans lequel ont été traités les thèmes suivants : jeter des ponts sur l'humanité pour un progrès inclusif, les femmes audacieuses, l’impact social, l’engagement civique, le pouvoir de la finance, l’avenir du travail, STEM (Science, Technology, Engineering, and Mathematics) for good, et Entrepreneuriat
- 10 000 membres actifs dans le réseau mondial du Women's Forum
 

En savoir plus :

Women’s Forum global meeting 2018