Nantes Métropole et Carène renouvellent leur confiance à Veolia pour gérer le Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets de Couëron (44)

24 juillet 2018
Nantes Métropole et Carène viennent de renouveler le contrat d’exploitation du Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD) de Couëron (44) à Veolia Recyclage & Valorisation des Déchets, pour un chiffre d’affaires de 332 millions d’euros sur quinze années dont 45 M€ de travaux. Ce nouveau marché, qui débutera au 1er mars 2019, s’inscrit en phase avec la loi de transition énergétique et portera sur la valorisation de 185.000 tonnes de  déchets réceptionnées. Ces derniers permettront de produire 30.000 MWh d'électricité par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de  1.900 foyers. L’usine produit par ailleurs 75.000 MWh de chaleur, soit la consommation annuelle de  7.100 équivalents logements (soit 7.100 logements de 80 m2 occupés par 4 personnes chacun). Cette chaleur servira à alimenter en vapeur, dès octobre 2019, le réseau de chaleur urbain de la Métropole nantaise et un industriel à hauteur de 28.800 MWh de vapeur.

Le CTVD, situé à Couëron, est exploité depuis sa mise en service en 1994 par Veolia, acteur incontournable en matière de traitement et de valorisation des déchets. « Le renouvellement du contrat de l’exploitation du CTVD de Couëron pour les quinze prochaines années, témoigne de la confiance des collectivités dans l’expertise de Veolia. Nous avons su proposer une offre adaptée à ses besoins, à la fois optimisée et respectueuse de ses engagements en matière d’efficacité technique, énergétique et environnementale. Veolia illustre, une nouvelle fois, la capacité du Groupe à accompagner les territoires dans la mise en œuvre de leur politique de transition énergétique », explique Bernard Harambillet, Directeur Général France de l’activité Recyclage & Valorisation.

 

Filière globale de valorisation des déchets

Le CTVD de Couëron (44) emploie aujourd’hui 90 salariés. L’activité du site s’articule autour de trois outils complémentaires qui permettront de valoriser les 185.000 tonnes de déchets réceptionnées et prévues au nouveau marché : la valorisation énergétique des déchets ménagers, le tri des collectes sélectives et le traitement des tout-venants issus des déchèteries.  

Au fil des années, le site s’est adapté et modernisé, anticipant les nouvelles normes européennes et s’engageant dans une démarche environnementale globale, ce qui lui a permis d’obtenir cinq certifications : Iso 9001, Iso 14001, Iso 18001, Iso 50001, Engagement Biodiversité.

Avec ce nouveau marché, 45 M€ de travaux sont prévus sur le CTVD.

L’unité de valorisation énergétique (UVE) valorise 98% des déchets ménagers en énergie, en remblais, en matière ferreuse et non ferreuse et sous-couches routières (mâchefers). Elle produit de l’énergie grâce à la combustion des déchets, à savoir de l’électricité et de la vapeur. Dès 2020, le site produira 30 000 MWh d’électricité (contre 22 000 aujourd’hui) par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de  1.900 foyers. L’usine produit par ailleurs 75.000 MWh de chaleur, soit la consommation annuelle de  7.100 équivalents logements (soit 7.100 logements de 80 m2 occupés par 4 personnes chacun). Cette vapeur sert aujourd’hui à alimenter, en partie, le process du site d’Arcelor Mittal qui jouxte le CTVD. A partir d’octobre 2019, l’usine alimentera en vapeur le réseau de chaleur urbain (RCU) de Nantes Métropole et continuera d’alimenter Arcelor Mittal à hauteur de 28.800 MWh.  

L’atelier de tri des collectes sélectives (A.T.C.S). Une nouvelle unité sera entièrement reconstruite et pourra trier près de 45.000 tonnes de collectes sélectives par an dès 2020. Cette installation connaîtra un process dernier cri et présentera deux innovations notables concernant le tri des résines plastiques. Ainsi, dans la continuité des performances passées, le site valorisera 100% des déchets en provenance des collectes sélectives des ménages dont96% en valorisation matière (orientés vers des recycleurs) et 4% en valorisation énergétique (refus de tri).

L’unité de fabrication de Combustibles Solides de Récupération permet le traitement d’une partie des tout-venants issus des déchèteries de Nantes Métropole. Ces derniers sont associés avec les refus de tri de la collecte sélective ainsi qu’avec quelques apports extérieurs afin de réaliser un CSR de qualité qui peut ensuite alimenter des chaufferies dédiées.
 

Un engagement pour la biodiversité et une vocation pédagogique

En 2016, le CTVD a été le premier site industriel à se voir décerner par l’organisme ECOCERT Environnement, la certification Engagement Biodiversité. Tout en développant l’activité industrielle, Veolia s’est attaché à préserver et valoriser le potentiel écologique du site. C’est ainsi que l’Angélique des estuaires, une plante endémique, y est protégée, et qu’un espace dédié à la biodiversité a été aménagé à l’entrée du site.

Veolia a à cœur d’associer l’exploitation d’un site industriel à l’éducation du grand public à travers des outils pédagogiques et instructifs. L’Ecopole, espace de communication privilégié au sein du site, sera intégralement repensé pour septembre 2020 afin d’offrir un contenu d’actualité et des supports toujours plus pédagogiques.  
 

Le nouveau marché en chiffres

- Concession par Nantes Métropole et Carène renouvelée à Veolia jusqu’en 2034.
- 90 salariés.
- CA : 22.13 M€ par an
- 45 M€ de travaux : 25,3 M€ pour l’ATCS ; 16,4 M€ pour l’UVE et 3,3 M€ pour l’atelier CSR.
- 185.000 tonnes de déchets réceptionnées
- 98 % de valorisation des déchets ménagers.
- 100 % de valorisation des déchets issus de la collecte sélective
- 75 Gwh de chaleur produits.
- 30 Gwh électriques produits
- 5 certifications: Iso 9001, Iso 14001, Iso 18001, Iso 50001, Engagement Biodiversité

**********

Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec près de 169 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler. En 2017, le groupe Veolia a servi 96 millions d’habitants en eau potable et 62 millions en assainissement, produit près de 55 millions de mégawattheures et valorisé 47 millions de tonnes de déchets. Veolia Environnement (Paris Euronext : VIE) a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires consolidé de 25,12 milliards d’euros. www.veolia.com


Contacts

Relations presse Groupe Veolia
Laurent Obadia - Sandrine Guendoul
Stéphane Galfré – Camille Maire
Tél. ​06 09 78 22 63
camille.maire@veolia.com

Relations analystes et investisseurs
Ronald Wasylec - Ariane de Lamaze
Tél. 01 85 57 84 76 / 84 80
Terri Anne Powers (USA)
Tél. +1 630 218 1627