Qualité de l’air intérieur : relever le défi de la pollution de l’air

La qualité de l’air et l’impact de la pollution atmosphérique sont aujourd’hui un enjeu majeur de santé publique et de qualité de vie : plus de 8 millions de décès prématurés dans le monde seraient causés par la pollution de l’air, dont 3,8 attribués à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations, selon l’OMS.

De la même manière que Veolia a fait de l’accès à l’eau potable un levier essentiel de santé publique et de qualité de vie, notre groupe a décidé d’engager son expertise et ses solutions pour une meilleure qualité de l’air intérieur.

La qualité de l’air : un enjeu mondial de santé publique et de qualité de vie

 

Une pollution “invisible” et complexe

La pollution de l’air se caractérise par la contamination de l’environnement intérieur ou extérieur par un agent chimique, physique ou biologique qui modifie les caractéristiques naturelles de l’atmosphère.

Mesurée par une combinaison de méthodes chimiques et électroniques, la qualité de l’air est évaluée via une surveillance régulière. Des capteurs et analyseurs, de plus en plus performants, sont reliés à un système informatique enregistrant des valeurs à intervalles réguliers. Ces valeurs permettent de quantifier le taux de pollution de l’atmosphère de la zone surveillée.

En France, cette surveillance est réalisée, pour l’air extérieur, par un ensemble d’associations (Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air) réparties sur le territoire.

Selon l’Ademe, il n’y a pas de « frontière » entre la qualité de l’air extérieur (QAE) et la qualité de l’air intérieur (QAI) ; la QAI dépendant en partie de la QAE. Si des actions spécifiques doivent et peuvent être menées pour préserver ou améliorer la qualité de l’air intérieur, celles en faveur de la qualité de l’air extérieur agissent automatiquement sur la qualité de l’air intérieur.

 

Un enjeu majeur de santé publique

La pollution de l’air est l’un des principaux risques environnementaux à l’échelle mondiale. Selon l’OMS; elle aurait causé plus de 8 millions de décès prématurés dans le monde, en 2016, ce qui en fait le quatrième facteur de risque de mortalité dans le monde. Par ailleurs, l’air intérieur aux bâtiments n’est pas moins pollué que l’air extérieur, alors que nous passons plus de 85% de notre temps dans un endroit clos.

L’étude Elabe pour Veolia, réalisée sur ce sujet en 2019, en France, en Belgique et dans l’agglomération de Shanghaï, est significative à cet égard : un Français sur deux ou encore plus de 60% des Belges comme des Shanghaiens sont surpris d’apprendre que nous sommes davantage exposés à la pollution de l’air à l’intérieur de notre logement et des bâtiments que nous fréquentons qu’à l’extérieur.

Ainsi, de la même manière que Veolia a fait de l’accès à l’eau potable un levier essentiel de santé publique et de qualité de vie, notre groupe a décidé d’engager son expertise et ses solutions pour une meilleure qualité de l’air intérieur.

 

Notre expertise unique pour répondre aux enjeux de l’air intérieur

Nos expertises issues de nos activités dans l’eau, les déchets et l’énergie, nous permettent de répondre au défi de la qualité de l’air, en particulier grâce nos savoir-faire en matière de :

  • contrôle des émissions atmosphériques de nos technologies d’incinération des déchets dangereux,
  • maîtrise des odeurs émises par les stations de traitement des eaux usées
  • audit et mesure de la qualité sanitaire des flux d’eau et d’air des bâtiments

De plus, notre expertise en matière de gestion de l’efficacité énergétique des installations nous légitime sur ce sujet de la qualité de l’air intérieur, intimement lié à celui de la gestion énergétique dans un bâtiment.
Grâce à notre expérience, nous pouvons garantir à nos clients un air de qualité à un coût optimal.

LA POLLUTION DE L’AIR ET SES CONSÉQUENCES, EN QUELQUES CHIFFRES

Chiffres actuels (source OMS - 2018) :

  • 8 millions de décès dans le monde sont attribués en 2016 à la pollution de l’air => 4,2 millions de décès prématurés attribués à la pollution de l’air extérieur et 3,8 millions de décès prématurés attribués à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations.

  • 91% de la population mondiale vivait en 2016 dans des endroits où les lignes directrices de l’OMS relatives à la qualité de l’air n’étaient pas respectées.

  • En 2015, les coûts des soins de santé sont évalués à 21 Md$  et la pollution de l’air serait responsable de 1,2 milliards de jours de productivité perdus (« Les conséquences économiques de la pollution de l’air extérieur », OCDE - Septembre 2016)

Prévision 2060 :

  • Jusqu’à 9 millions de décès prématurés par an (Source IHME : Institute for Health Metrics and Evaluation)

  • La pollution de l’air pourrait coûter jusqu’à 1% du PIB mondial en 2060 (l’impact sur la productivité du travail, sur les dépenses de santé et sur le rendement des cultures agricoles impliquerait une augmentation progressive des coûts économiques globaux qui atteindraient 1 % du produit intérieur brut mondial) (Source OCDE)

  • Chaque année, les coûts des soins de santé prévus s’élèveraient à 176 Md$ et l’impact sur la productivité serait évaluée à 3,7 milliards de jours perdus (« Les conséquences économiques de la pollution de l’air extérieur », OCDE - Septembre 2016)


ÉTUDE ÉLABE

Cliquez et découvrez quelques chiffres sur les perceptions des Français, des Belges et des Chinois sur la qualité de l'air :

TÉLÉCHARGER L'ÉTUDE ÉLABE


Un ensemblier au service d’une qualité de l’air exemplaire

 

La raison d’être de Veolia est de contribuer au progrès humain, en s’inscrivant résolument dans les Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU. Elle se doit ainsi de prendre en compte l’ensemble des pollutions y compris lorsque celles-ci ne sont pas bien encore connues ou maîtrisées par le grand public.

Avec son expertise dans les services énergétiques, Veolia accompagne déjà ses clients tout en réduisant leur empreinte écologique (efficacité énergétique, gestion performante des installations…).

Veolia propose à ses clients une garantie de qualité de l’air, ce que d’autres ne proposent pas encore.

Le Groupe joue un rôle d’ensemblier et d’intégrateur de toutes les composantes nécessaires pour garantir à ses clients, les gestionnaires de bâtiments publics ou privés, une qualité de l’air exemplaire pour la santé des occupants/citoyens et répondant aux enjeux d’efficacité énergétique et de valorisation de leur patrimoine. Veolia couvre ainsi l’ensemble de la chaîne de valeur de la QAI :  l’audit/diagnostic pour qualifier la situation, le pilotage des installations via la surveillance en continu, la fourniture et l’installation des systèmes adaptés de traitement de l’air ou de dépollution et l’association des occupants à l’amélioration de la qualité de l’air du bâtiment.

Une offre dédiée

Veolia développe depuis longtemps déjà des solutions pour la qualité de l’air intérieur :

  • Audits, diagnostics et recommandations, intégrant l’audit des installations de traitement de l’air ;
  • Conduite et déploiement de plans d’action, incluant un programme d’amélioration des équipements;
  • Dispositifs de gestion de crise ;
  • Reporting.

Veolia propose aujourd’hui à ses clients une nouvelle offre pour agir sur la qualité de l’air intérieur.

Cette offre comporte trois briques de services : AIR Control, AIR Performance et AIR Human.

Elle s’adapte à chaque typologie de clients (bureaux, établissements scolaires, établissements médicaux, centres commerciaux, hôtels…) afin de prendre en compte leurs différents besoins et leurs attentes spécifiques.

 

 

Trois briques pour s’adapter aux différents besoins 

 

1. AIR Control : Évaluer et suivre en continu la qualité de l’air

Pour quel bénéfice ? => Connaître la qualité de l’air pour devenir acteur de son environnement

Étape 1 : Évaluer le niveau de qualité de l'air

Audit technique et sanitaire
Analyse des polluants, odeurs et allergènes
Installation d’un réseau de surveillance en continu
Modélisation et cartographie possibles des pollutions
Mise à disposition d’un tableau de bord de suivi de la qualité de l’air

Étape 2 : Identifier les sources potentielles de pollution

Analyses des process et audit des installations techniques en matière d’émissions
Prélèvements spécifiques directement à l’émetteur
Diagnostic des sources de pollution et contributions relatives

Étape 3 : Proposer des solutions adaptées

Conseils d’un expert pour recommander des améliorations
Assistance en cas de crise ou d’élévation anormale des concentrations

L’expertise Veolia => 100 ans d’expérience en stratégie d'échantillonnage et optimisation d’outils de surveillance environnementale ; La sélection de capteurs qualifiés par les meilleurs laboratoires métrologiques (3 capteurs qualifiés en 2018 par Airlab, challenge microcapteurs 2018) ; Le contrôle des résultats par nos experts qualité de l’air

2. AIR Performance : Piloter et optimiser les installations et garantir un niveau de qualité de l’air

Pour quel bénéfice ? => Offrir un air de qualité dans les bâtiments

Etape 1 : Evaluer le niveau de qualité de l’air

Diagnostic des installations existantes et sources de pollution
Mise en place d’un réseau de capteurs communicants
Interprétation des résultats et proposition d’un plan d’action

Etape 2 : Optimiser les pratiques et le fonctionnement des installations

Mise en œuvre de bonnes pratiques dans les process
Entretien et maintenance des installations liées à la qualité de l’air
Régulation des systèmes de traitement

Etape 3 : Offrir une garantie de résultats et un suivi de performance

Tableau de bord dédié à la qualité de l’air
Paramétrage des seuils de surveillance en fonction des besoins
Rapports de synthèse des résultats et des alertes
Recommandations d’actions en cas de dépassement du seuil fixé

Option : AIR Performance +

Renforcement des installations de traitement de l’air existantes
Mise en place de nouveaux équipements

L’expertise Veolia => Savoir-faire éprouvé dans l’exploitation des installations nécessitant un traitement de l'air (plus de 42000 installations exploitées) ; Centres de pilotage intelligents de la performance : 23 plateformes Hubgrade dans le monde

3. AIR Human : Impliquer l’ensemble des parties prenantes dans l’amélioration de la qualité de l’air


Pour quels bénéfices ? => Rendre occupants, salariés et occupants “acteurs” de l’amélioration de la qualité de l’air ; Anticiper et prévenir les risques liés à la perception de la qualité de l’air

Etape 1 : Rendre accessibles et compréhensibles les informations sur la qualité de l’air

Application web dédiée
Modules de formation sur la qualité de l’air, adaptés aux problématiques

Etape 2 : Impliquer les occupants dans les actions de remédiation

Interface interactive d’échanges pour les parties prenantes (signalement de ressentis, sondages d’opinion…)
Mise en place d’Air challenges (Journée de l’air…)

Etape 3 : Tenir compte du ressenti des personnes concernées

Tableau de bord et suivi des signalements
Objectivation de la gêne
Prise en compte des ressentis dans les solutions de remédiation
Suivi de l’indicateur “bien-être” vis-à-vis de la qualité de l’air
Ateliers participatifs sur les comportements et les bonnes pratiques impactant la qualité de l’air

L’expertise Veolia => Une volonté constante d’impliquer les parties prenantes (Engagement n°4 de la démarche RSE) ; Un retour d’expérience diversifié issu d’un groupe de dimension mondiale ; Des outils digitaux performants pour communiquer avec les parties prenantes ; Une expertise scientifique sociale et sociétale sur la qualité de l’air.

​Veolia mobilisée auprès de l’ONU

Le groupe mobilise l’ensemble de ses collaborateurs dans le monde pour participer au Air quality challenge réalisé avec le soutien de l’ONU environnement et de la Fondation Veolia. L’ensemble des collaborateurs est incité à se rendre au travail avec un moyen de transport écoresponsable: marche, vélo, trottinette, transports publics.... Un arbre sera planté pour chacun de ces trajets verts.

La Fondation Veolia soutiendra par ailleurs le kit pédagogique "C'est notre air" réalisé par l'ONU Environnement et destiné aux enseignants des collèges et lycées afin de sensibiliser les équipes pédagogique et les élèves au sujet de la qualité de l'air qui représente le plus gros risque en matière de santé environnementale.

Ce kit sera disponible en français, anglais et chinois, et sera diffusé prochainement par l'ONU environnement et l'Unesco, à travers leur réseau d'écoles associées.


Ils ont choisi nos solutions


Vous êtes intéressé par nos solutions ?

Merci de remplir notre formulaire pour être contacté.

user information


Inventer demain
La qualité de l’air devient un enjeu de santé publique majeur dans les grandes métropoles mondiales.
Solution
Dans les bâtiments, on observe souvent des problèmes liés à un manque de renouvellement d’air. Un air intérieur de mauvaise qualité peut être à l’origine de multiples troubles.
Video
Evaluation des pollutions, optimisation des installations, pilotage de la performance et implication des parties prenantes, la gestion de la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments expliquée en 3’00’’.