Nos solutions Climat pour les villes et les industries

​L’enjeu est aujourd’hui de développer un nouveau modèle d’usage des ressources, plus sobre, plus efficace et fondé sur une économie plus circulaire

La réutilisation des matières est moins émettrice de CO2 que l’extraction, la production et le transport de nouvelles ressources. ​

En matière d’adaptation et de résilience, Veolia met en place trois types de solutions : le recyclage de l’eau pour limiter la pression sur les ressources et les conflits d’usage, la maitrise de l’assainissement par temps de pluie pour éviter les inondations et des plans de continuité pour la fourniture de services essentiels en cas d’événements extrêmes. 

En matière d’atténuation des émissions, Veolia a développé trois familles de solutions d’économie circulaire afin de réduire l'empreinte carbone : l’efficacité énergétique et les réseaux de chaleur, la production d’énergie renouvelable,  et le recyclage et la valorisation matière et eau.
 

​► Accéder à nos solutions 

 

À Dubaï, Veolia – à travers sa filiale Enova -, a mis en place un centre de pilotage de la performance énergétique, afin de réduire durablement la consommation en énergie des bâtiments.
Dans des régions soumises à un fort stress hydrique, recycler les eaux usées est l’une des solutions qui permet de préserver efficacement la ressource en eau.
À Tanger, au Maroc, Veolia utilise les grignons d’olive comme combustible pour couvrir les besoins thermiques de l’usine Renault.
Pour aider le SEDIF à réduire de 33 % ses émissions de GES d’ici 2020, Veolia met en œuvre un programme contractuel innovant
Sedibex est l’une des plus importantes installations de valorisation énergétique de déchets industriels en Europe
l’horizon 2020, la Commission Européenne a fixé à 10 % la part des énergies renouvelables dans la consommation du secteur des transports.
La ville suédoise de Boras, dès la fin des années 1950, s’engage dans une démarche de développement durable
La valorisation énergétique du biogaz capté dans les installations de stockage des déchets est un facteur important de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Et si l’on produisait à la fois de l’énergie et du compost à partir de vos déchets ?
Electroménager, ordinateurs, téléviseurs… L’utilisation des équipements électriques et électroniques (EEE) génère un volume croissant de déchets (DEEE ou D3E) qui contiennent des substances dangereuses.
Pour obtenir une valorisation optimale des matières, Veolia met en œuvre des technologies innovantes dans ses Centres de Tri Haute Performance en France
La déconstruction des gros équipements qui arrivent en fin de vie contribue à limiter les ponctions sur le capital ressources de la planète
Faire plus avec moins, telle pourrait être la devise du district londonien de Southwark, où l’on fait des déchets une ressource énergétique, ce qui diminue la quantité des déchets et augmente le taux de valorisation !
La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre passe notamment par la recherche de ressources énergétiques alternatives à l’utilisation de ressources fossiles.
Le biogaz issu de la digestion des boues d’épuration constitue un important gisement d’énergie renouvelable.
Remplacer les combustibles fossiles par des ressources renouvelables grâce à des sources d’énergie permanentes plutôt qu’intermittentes (solaire, éolien…), c’est possible.
L’existence d’un lien de causalité entre le dérèglement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes est maintenant prouvée.
Disposer de ressources énergétiques locales et renouvelables, tel est l’un des objectifs que la ville de Pécs (170 000 habitants), cinquième ville de Hongrie, peut se féliciter d’avoir atteint.
Chaque année 1 milliard de bouteilles plastique en granulats et paillettes utilisés pour produire de nouvelles bouteilles.