Les nouveaux quartiers

La croissance démographique, l’urbanisation, les modes de transport toujours plus efficaces et le goût pour des environnements moins concentrés ont renforcé l’attrait des zones péri-urbaines.

Ce phénomène a donné lieu à une transformation des paysages de ces zones autrefois délaissées. Le maillage d’habitation s’est densifié, la hauteur des constructions s’est élevée, d’anciennes friches industrielles ont été réhabilitées.

Ces nouveaux quartiers accueillent des activités de plus en plus diversifiées. Les espaces de bureaux y sont nombreux. Les activités de services côtoient les sites industriels. L’agriculture verticale colonise les espaces disponibles afin de produire fruits et légumes en toutes saisons, grâce à l’hydroponie.

 

Aux alentours, un écosystème s’est mis en place entre les logements, les bureaux et les usines, tous producteurs et consommateurs d’énergie.

On peut dans la même journée travailler dans son bureau zéro carbone, manger au pied de l’une des serres dans un restaurant qui cuisine les légumes frais du jour, et prendre des cours de natation dont l’eau est chauffée grâce aux calories des eaux usées, le tout à pied dans un rayon de moins d’un kilomètre.

 



Objet emblématique de ces nouveaux quartiers

nouveaux quartiers