Paris 25.26€ (+2.77%)

Comment nourrir 10 milliards d’individus en 2050 ?

Catherine Ricou directrice de l'innovation de Veolia

La directrice de l'innovation de Veolia, Catherine Ricou, a répondu à cette question lors du Big Bang de l'Économie, organisé à Paris par le Figaro le 29 juin. Retour sur les moments clé de cette intervention.

Aujourd'hui, deux des ressources essentielles de notre planète, l’eau et les sols, sont exploitées de manière intensive à des fins agricoles ou pour l’alimentation animale.

L'agriculture consomme 70% de l'eau douce disponible. Et ce pourcentage augmentera de 50% en 2050. Par ailleurs, un nombre toujours plus important de terres se destinent à l’alimentation animale.” nous rappelle Catherine Ricou. 

Or la préservation de l’eau et des sols sont des enjeux essentiels pour nourrir les habitants de la planète.

L’eau doit être réutilisée, une fois traitée et réintroduite dans le cycle naturel ; et les sols peuvent être nourris d’engrais organiques issus des stations de traitement des eaux usées. C’est ce qu’on appelle dans l’entreprise les "eco-factory''. Elles nous permettront de remplacer 20% des engrais minéraux par des engrais organiques”, nous précise la directrice de l’innovation du Groupe. 

Ce sont les innovations dans l’économie circulaire qui nous permettront d’aller encore plus loin. 
 


L’alimentation du futur passera par l’économie circulaire

Chez Veolia, nous avons développé des solutions qui permettent grâce à l’économie circulaire de répondre à ce défi global. Je pense notamment à la bioconversion” poursuit la directrice de l’Innovation du Groupe. 

Cette solution à faible empreinte carbone nous permet de produire des protéines animales : des larves d’insectes sont nourries avec des biodéchets et transformées en alimentation pour les élevages de poissons”. 

La FAO alerte par ailleurs sur le gaspillage alimentaire qui équivaut désormais à un tiers de la production agricole mondiale. Au-delà de l'adoption de nouveaux comportements de consommation, Veolia propose de valoriser ces déchets en énergie verte (biogaz) ou de les transformer en engrais organiques.

“Les innovations dans l'économie circulaire vont nous permettre de trouver de nouvelles ressources dans les interfaces entre eau, énergies et déchets”, conclut Catherine Ricou.
Avec plus d’économie circulaire, nous allons dans la bonne direction pour nourrir 10 milliards d’individus. »

L’agriculture régénératrice

95% de l'alimentation humaine et 25% de la biodiversité proviennent des sols qui sont de plus en plus dégradés. Pour restaurer les sols, une agriculture plus durable et régénératrice réduira les labours et les entrants, et favorisera la rotation des cultures. Ainsi, les sols retiendront mieux l'eau, préserveront la biodiversité et captureront davantage de carbone.