Faire de l'énergie une source de performance

Quand la Chine canalise son énergie…


Alors que les services énergétiques ne cessent de se développer en Chine, Veolia décroche trois contrats pour un total de 864 millions d’euros. L'enjeu : optimiser les performances d’un data center, d’une cogénération biomasse et d’industriels de la chimie pour qu’ils se conforment plus facilement à une réglementation environnementale de plus en plus stricte.
Et 1, 2, 3… contrats gagnés coup sur coup par nos équipes ! Sacré défi que celui de séduire des géants de la chimie et de l’édition chinois, relevé avec panache grâce au travail collectif mené sur chaque projet et orchestré de main de maître par un pilote local. J’applaudis la maestria de nos trois managers pour avoir fait avancer ensemble l’impressionnante force de frappe Veolia en présence : des commerciaux et techniciens de la BU Chine aux opérationnels et agents de maintenance, en passant par les experts financiers et juridiques de la zone Chine et Asie. Chacun a su garder le bon tempo, ce qui a permis au Groupe de rester souple et agile à chaque étape des négociations. C’est pour moi la preuve que tout est possible, même dans un environnement où tout bouge et change à vitesse grand V, dès lors que l’on se mobilise pour livrer à nos clients le meilleur de Veolia.
Seul mot d’ordre aujourd’hui : continuons à « ressourcer le monde » !
RAI 2017 - Arnaud Bickert, Responsable du secteur énergie industrielle

Arnaud Bickert
Responsable du secteur énergie industrielle & services énergétiques du bâtiment, en Chine

Bruxelles, le CHU bien au chaud

 
RAI 2017 - Bruxelles, le CHU est bien au chaud
Veolia renouvelle la gestion de la centrale de production de chaleur du site bruxellois de l’université catholique de Louvain. Le Groupe exploitera pendant 10 ans le réseau de chaleur associé via un contrat de performance énergétique. Ce réseau alimente l’ensemble des bâtiments facultaires et les cliniques universitaires Saint-Luc, plus gros CHU bruxellois, qui a fait le pari de la performance énergétique dans son plan stratégique « Hôpital 2025 ».




 



Métropole de Lille, réseau record


La MEL confie à Covalys – co-entreprise détenue à 65 % par Veolia – le contrat de délégation de service public pour l’exploitation d’Antares, l’unité de valorisation énergétique de la métropole. Jusqu’alors, l’énergie générée par le traitement thermique des déchets ménagers couvrait uniquement les besoins de l’usine d’Antares en électricité. Désormais, 40 % alimenteront directement les réseaux de chaleur urbains R-énergie de Roubaix et Résonor de Lille. D’une durée de 12 ans et pour un chiffre d’affaires cumulé de 295 millions d’euros, ce contrat accélère la transition énergétique au sein de la métropole. Et installe un record : avec 19 km, le réseau calorifuge – mis en service fin 2020 – pour relier Antares aux réseaux de chaleur sera l’un des plus longs pour le transport d’énergie en France.
 
 

Combinaison gagnante à Mexico


Veolia va concevoir, construire et exploiter pendant 30 ans (pour un montant de 886 millions d'euros) la première UVE d'Amérique latine. D'une capacité deux fois supérieure à la plus importante installation française, cette unité traitera près de 1,6 million de tonnes de déchets ménagers par an.
Mexico en a rêvé, notre équipe l’a fait… En 2020, nous inaugurerons la première unité de valorisation énergétique des déchets (UVE) d’Amérique latine ! Un exploit quand on mesure les obstacles qu’il a fallu franchir : conditions du marché, réglementation locale, processus d’appel d’offres… Mais grâce au talent et à la mobilisation de tous les collaborateurs impliqués et de nos partenaires locaux, nous allons proposer aux 8,9 millions d’habitants de Mexico City un équipement qui coche toutes les cases. En valorisant un tiers des 13 000 tonnes de déchets quotidiens, l’UVE va soulager les centres d’enfouissement, produire 965 000 MWh d’électricité – l’équivalent de la consommation des 12 lignes du métro de la ville – tout en réduisant considérablement les émissions de CO2… ! Cette combinaison gagnante d’expertises et d’esprit collaboratif s’est jouée des contraintes techniques, économiques et environnementales. Du coup, le projet ambitieux de Mexico suscite la curiosité d’autres grandes villes au Mexique mais aussi en Argentine, en Colombie et au Chili.
RAI 2017 - Federico Casares, Directeur développement et relations institutionnelles, Mexico

Federico Casares
Directeur développement et relations institutionnelles, Mexique