Ressourcer le monde, c'est accompagner les transitions prioritaires

« Continent » de déchets plastiques en mer, production qui devrait encore quadrupler d’ici à 2050, insuffisance des filières de collecte et de recyclage… le plastique représente aujourd'hui une urgence écologique autant qu’une immense opportunité de marché.

Pour Veolia, il est impératif d’être acteur de la transition vers une économie circulaire du plastique, mais aussi d’en être l’accélérateur en prenant un temps d’avance.

Le recyclage du plastique, une filière à construire

Veolia se donne aujourd’hui les moyens de faire émerger une véritable filière en développant l’infrastructure de collecte et de traitement des plastiques. Le Groupe a l’ambition d’être une référence sur un marché appelé à connaître une forte croissance, et de faire progresser l’ensemble des acteurs - entreprises, pouvoirs publics, associations, citoyens - vers une réponse collective à cet enjeu.
En 2018, Veolia s’est associé à des sociétés internationales de la chaîne de valeur des plastiques et des biens de consommation pour créer l’Alliance to End Plastic Waste (AEPW).

Tout le monde s’accorde à dire que les déchets plastiques n’ont leur place ni dans nos océans ni dans l’environnement. Il s’agit d’un défi mondial complexe et grave qui nécessite une action rapide et un fort leadership. Cette nouvelle alliance constitue l’initiative la plus vaste à date visant à mettre fin aux déchets plastiques dans l’environnement

David Taylor, PDG de Procter & Gamble et Président de l'AEPW

Mobilisant de nombreux acteurs privés et associatifs, le plastique fait aussi l’objet d’un durcissement des réglementations dans plusieurs régions du monde. En 2018, le Parlement européen a voté un objectif réglementaire incontournable d’inclure 35 % de plastiques recyclés dans les bouteilles d’eau et d’autres boissons. Dans le même temps, la Chine et d’autres pays d’Asie, comme la Malaisie, ont annoncé une fermeture de leurs frontières aux importations de déchets plastiques provenant d’autres régions du monde

Une approche partenariale avec des industriels

Unilever et Veolia ont conclu en 2018 un partenariat afin de collaborer sur les technologies émergentes. 
Objectif : créer une économie circulaire du plastique dans différentes géographies, à commencer par l’Inde et l’Indonésie.

Depuis 2016, dans le cadre d’une alliance, Veolia accompagne Danone dans sa politique climat, avec un objectif fixé par l’industriel d’atteindre zéro émission nette de carbone en 2050. Le recyclage des plastiques joue évidemment un rôle clé avec différents objectifs, tels que l’utilisation de PET recyclé (rPET) pour 100 % des bouteilles Evian à horizon 2025 et d’un minimum de 35 % en 2025 pour l’ensemble des marques du Groupe. Dans cette perspective, Veolia a notamment aidé Danone à s’orienter vers de nouveaux types d’achats durables, en particulier de rPET.

Du nouvel usage de la brique…

La société Tetra Pak s’est associée à Veolia en vue de permettre le recyclage d’ici à 2025 de tous les composants des briques alimentaires usagées collectées dans l’Union européenne.
La majorité des briques alimentaires sont composées de carton, de plastique et de feuilles d’aluminium.
Si les fibres récupérées lors du recyclage peuvent être facilement converties en pâte à papier et utilisées dans des biens industriels et de consommation, il n’en est pas de même pour le mélange polymère et aluminium récupéré (PolyAl).
Dans le cadre du nouveau partenariat, le PolyAl sera traité dans des installations dédiées et converti en matières premières utilisables dans l’industrie plastique. Cela permettra de multiplier par deux la valeur globale des briques alimentaires usagées envoyées au recyclage.

Composition de l'emballage pour liquides alimentaires

  L'ensemble des matériaux issus des briques alimentaires peuvent être recyclés en quelque chose de novateur et d’utile. Notre approche du recyclage implique une collaboration avec les différents acteurs de la chaîne de valeur car toute faiblesse d’un maillon influe négativement sur toute la chaîne.
Le défi en Europe consiste à réaliser des économies d’échelle et à faire du PolyAl une matière première secondaire à valeur élevée.
Avec Veolia, nous associons nos expertises pour trouver des solutions durables au service du recyclage du PolyAl.

Lisa Ryden Directrice du recyclage chez Tetra Pak