Ressourcer le monde, c'est assurer les fondamentaux et répondre aux situations les plus complexes

S'appuyant sur ses métiers historiques, Veolia déploie un éventail de solutions qui garantissent à plusieurs millions de personnes dans le monde l'accès à des ressources vitales et à des services essentiels du quotidien.

Les activités du Groupe contribuent au bien-être des populations ainsi qu'à l'attractivité des territoires.

En 2018, de nombreux événements ou projets ont illustré la mission que se donne quotidiennement Veolia pour permettre au plus grand nombre d'accéder aux ressources.

Veolia se différencie par sa capacité à mettre en œuvre des expertises et des technologies de pointe pour répondre à des problématiques très complexes.

 

Démanteler des réacteurs nucléaires

Avec un parc nucléaire mondial en partie vieillissant, le démantèlement et la gestion des déchets radioactifs représentent des opportunités de marché. Veolia propose déjà depuis une dizaine d’années en France des services de gestion des installations nucléaires de base et des déchets à faible radioactivité – notamment à Saclay pour le CEA, au Cires pour l’Andra et au Centraco de Marcoule pour EDF.

Avec environ 900 salariés, Veolia Nuclear Solutions compte désormais des clients aux États-Unis, au Royaume-Uni ou encore au Canada. Au Japon, Veolia participe aux longs et complexes travaux de démantèlement des réacteurs de la centrale de Fukushima.

En juillet 2018, le Groupe a signé un partenariat avec EDF portant sur le démantèlement de six réacteurs de première génération (uranium naturel graphite gaz) et sur le traitement des déchets radioactifs par vitrification.

démantèlement-nucléaire

Déconstruire des sous-marins

En septembre 2018, Naval Group a initié à Cherbourg les opérations de déconstruction de cinq sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de première génération (Le Tonnant, Le Terrible, Le Foudroyant, L’Indomptable et L’Inflexible).

Dans le cadre de cette mission inédite, Veolia s’est vu confier le marché lié aux opérations de déconstruction et de valorisation de ces sous-marins.

Le chantier de déconstruction du Tonnant en chiffres

  • 6 100 tonnes : poids d’un sous-marin nucléaire lanceur d'engin
  • 5 300 tonnes valorisées, dont 1 500 tonnes de coque, 2 000 de ferrailles, 800 de plomb et 1 000 de métaux non ferreux (Inox, cuivre…)
  • 20 collaborateurs de Veolia mobilisés sur le site de Cherbourg
  • 18 mois : temps nécessaire à la déconstruction d’un SNLE
Sous-marin Le Tonnant
Sous-marin Le Tonnant

Veolia conduit déjà, depuis 2014, des opérations de déconstruction de navires en fin de vie, comme La Jeanne d’Arc et Le Colbert.

87%

DES MATIÈRES ISSUES DE LA DÉCONSTRUCTION DES SOUS-MARINS – ESSENTIELLEMENT DES MÉTAUX FERREUX ET NON FERREUX – POURRONT ÊTRE VALORISÉES.