PARIS 19.41€ (+0.99%)

Cap Sicié, France. Reconquête environnementale d’un milieu marin : le projet Remora

Dans les années 1980 à Toulon, le tout-à-l'égout était synonyme de “tout à la mer”, entraînant une destruction du milieu marin environnant.

En 1997, face à ce désastre, la station de traitement des eaux usées Amphitria a été conçue et construite par Veolia, qui la gère depuis pour le compte de la collectivité. Le milieu marin s’est peu à peu assaini mais la biodiversité est longtemps restée pauvre dans la zone. En 2010, les équipes locales de Veolia imaginent alors un projet d’implantation de deux récifs artificiels de 360 m2 pour faire revenir les espèces marines qui peuplaient originellement les eaux du cap Sicié. Le projet “Remora” répond à 3 objectifs : héberger, nourrir et permettre la reproduction des animaux marins.

En 2016, les premiers résultats probants sont observés et il apparaît que les différents modules immergés ont un rôle attractif pour de nombreux poissons, crustacés et échinodermes. Des espèces pionnières commencent à repeupler la zone. Porté par le pôle Mer Méditerranée avec le soutien technique et financier de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la fondation Veolia, Remora est un projet exemplaire en faveur de la biodiversité.