PARIS 17.35€ (+1.28%)

Comment faire, dans vos activités, pour s’interdire la compensation et tout mettre en œuvre pour éviter de compenser ?

NOTRE REPONSE

Nous appliquons le principe légal de la séquence ERC (Eviter - Réduire - Compenser) qui privilégie d’abord l’évitement des impacts d’un projet sur la nature, puis à défaut leur réduction et en dernier lieu leur compensation (restauration de milieux ou d’espèces, etc.). Pour autant, nos retours d’expérience montrent qu’il nous est difficile d’éviter la compensation. Notre engagement à réduire notre empreinte sur les écosystèmes et les orientations vers le “zéro-artificialisation” fixées par les politiques de protection de la nature nous poussent à faire de ce sujet un de nos axes de travail. Le Groupe s’est d’ailleurs engagé dans le cadre de l’initiative Act4Nature* à mieux évaluer, dès 2019, les impacts de nos aménagements sur la biodiversité, notamment pour les projets faisant l’objet d’une obligation de compensation. Enfin, au-delà de la prise en compte en amont des impacts de futurs projets, bien souvent difficiles à quantifier, Veolia et le Muséum National d’Histoire Naturelle sont à l’initiative d’une première mondiale dans le suivi automatisé de la biodiversité, à partir de capteurs des signaux sonores de chauve-souris, animaux particulièrement sensibles aux évolutions de la biodiversité. L’outil mis en place est capable de mesurer en temps réel l’impact des aménagements terrestres, permettant ainsi d’évaluer l’efficacité des actions prises ou de les ajuster si nécessaire.

* Initiative lancée par EPE (Entreprises pour l’Environnement) pour la mobilisation des entreprises - 65 entreprises signataires - www.act4nature.com

QUESTION DE