Est-ce que Veolia prévoit d'appliquer le "zéro phyto" dans les espaces verts de ses sites d'entreprise ?

NOTRE REPONSE

Le Groupe s’est donné pour ambition d’adopter une gestion globale et écologique sur les espaces verts des sites qu’il exploite pour son compte et ceux de ses clients. Un guide pratique a été développé en 2016 par Veolia et mis à disposition de ses exploitants pour les accompagner dans la mise en oeuvre, de manière autonome, d’actions de gestion différenciée (guide de gestion écologique). Au travers de ce guide, des techniques pour limiter l’usage de produits phytosanitaires sont proposées. Aussi, le passage au “Zérophyto” est déjà mis en place sur certains contrats tels que celui du SEDIF (Syndicat des eaux d’Ile de France), qui dans le cadre de son programme phyt’Eaux Cités, garantit l’absence de produits phytosanitaires dans les eaux (eaux de surface ou souterraines) destinées à la production d’eau potable ou encore sur tous les sites de Veolia en Allemagne. Veolia gère pour son compte et celui de ses clients plus de 7 500 sites dans le monde avec des exigences de maintien d’aspect de propreté qui posent encore la question de l’acceptation d’une nature “non maîtrisée”, qu’il s’agisse de nos salariés, de nos clients, ou des usagers. Ce changement de “regard” s’opère progressivement et doit être accompagné d’une communication en interne comme en externe, et notamment auprès de nos clients qui restent décisionnaires sur la manière de gérer les espaces verts de leurs sites. Le Groupe mène une réflexion sur le sujet qui pourrait faire l’objet d’un engagement dans sa future Stratégie Nationale pour la Biodiversité, a minima sur ses propres sites, à titre d’exemplarité.

QUESTION DE