PARIS 17.70€ (-0.08%)

Copenhague, une ville qui résiste aux inondations

Le lien de causalité entre le dérèglement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes est maintenant prouvé. Dans certaines régions de l’hémisphère nord, on constate notamment une augmentation de l’intensité des précipitations. C’est pourquoi Veolia a développé un ensemble de solutions logicielles intelligentes et modulables afin de mieux piloter les usines de traitement des eaux usées ainsi que leurs réseaux confrontés à des risques d’inondation. Ces derniers peuvent en effet engendrer le déversement d’eaux polluées dans le milieu naturel.

Veolia a ainsi aidé la ville de Copenhague à devenir plus résiliente face au risque d’inondation. Depuis les années 1990, Krüger, filiale de Veolia, a été un partenaire actif des opérateurs publics pour revaloriser l’ancienne zone portuaire industrielle en un lieu d’activités de loisirs et de baignade et rénover ses infrastructures de collecte et de traitement des eaux usées. Krüger accompagne depuis 20 ans les autorités locales dans la rénovation des infrastructures de collecte et de traitement des eaux usées. La filiale du Groupe a développé SURface Flood Forecast (SURFF), un outil qui permet de piloter en temps réel le réseau et les usines de traitement des eaux usées en fonction des conditions météorologiques. SURFF est capable d’alerter plusieurs heures à l’avance sur le risque de précipitations violentes, et d’identifier très précisément les zones inondables en ville. Le système laisse ainsi le temps aux autorités locales de mettre en place les mesures de sécurité nécessaires. En parallèle, le logiciel place les stations de traitement des eaux usées en mode « fortes pluies », afin d’augmenter temporairement leur capacité de traitement et éviter l’engorgement. Suite à la mise en place de l’outil SURFF, la qualité des eaux portuaires s’est nettement améliorée. Le nombre de débordements des eaux usées a diminué de 90 % en un an, et un tiers de la pollution liée à la présence d’eaux usées a été éliminée. Grâce à sa modularité, SURFF réduit également de 10 à 15 % l’énergie nécessaire au traitement des eaux usées, diminuant ainsi de 10 à 12% les émissions de gaz à effet de serre.

Aujourd’hui, le quartier du port est un des endroits les plus à la mode de Copenhague, avec un quartier résidentiel côté et des activités de loisirs et de baignade très prisées des habitants.

20 ans plus tard, Krüger continue d’innover pour la ville et lui proposer les solutions adaptées à ses défis et projets.