Une démarche de progrès partagé avec et pour nos parties prenantes

Veolia est engagé auprès de l’ensemble de ses parties prenantes et interagit régulièrement avec elles au niveau local, régional, national et international. Cette ouverture du Groupe vers ses parties prenantes, est au coeur de sa raison d’être, et dépasse largement le simple dialogue. L’enjeu est de construire ensemble des solutions utiles et à fort impact positif pour tous.

La démarche de progrès partagé, avec et pour nos parties prenantes de Veolia

Cette démarche de progrès partagé, avec et pour nos parties prenantes, a un nom :


La démarche Resourcing Together : 3 grands enjeux

L'écoute et le dialogue

Établir un dialogue ouvert et une écoute active sur le long terme.
Comprendre les attentes et besoins de nos parties prenantes, connaître les différents points de vue et disposer d’une vision juste et complète permettant d’affiner nos arbitrages et de parvenir à des solutions pertinentes.

La coopération et la recherche de solutions 

Travailler avec nos parties prenantes à la construction de solutions à fort impact et utiles pour tous.
Intégrer, quand cela est possible et nécessaire, certaines parties prenantes dans certains processus de décision.

L’engagement et la sincérité sur les impacts créés

S’engager et revenir vers nos parties prenantes, conformément à l’engagement au cœur de la raison d’être de Veolia, pour rendre compte de l’impact pluriel de nos activités.

Des modèles de relations innovants avec nos parties prenantes

1. L'ÉCOUTE ET LE DIALOGUE

  • Le baromètre de la transformation de la transformation écologique : une enquête d’opinion mondiale sur les solutions écologiques

 Veolia et Elabe ont lancé en 2022 le premier baromètre de la transformation écologique. Une enquête d’opinion mondiale inédite qui permet d'évaluer le niveau d’acceptabilité des solutions écologiques et analyser les freins et les leviers d’action pour accélérer la transformation.
Avec un échantillon couvrant plus de la moitié de la population mondiale sur les 5 continents, ce baromètre dévoile des résultats inédits en France et dans le monde : si la réalité du dérèglement climatique ne fait plus débat, le chemin à emprunter pour y faire face reste encore difficile à imaginer par les répondants. La majorité du panel interrogé, issus de 25 pays différents, se dit prête à aller plus loin, sous réserve de certaines conditions.

En savoir plus sur les résultats du baromètre 

  • Le comité des critical friends de Veolia

Veolia a créé en 2013 un comité des “Critical Friends” dans le but de construire un espace de réflexion collective. Il s’agit d’enrichir le haut management du Groupe du regard d’observateurs externes, personnalités issues des mondes associatif, institutionnel, académique et d’entreprises partenaires qui challengent et nourrissent l’entreprise de libres avis sur des sujets stratégiques en lien avec sa raison d’être et sa responsabilité sociale, sociétale et environnementale, pour nourrir et accompagner sa démarche de progrès continu.

Retrouvez plus d’information sur :
- Le rôle et les missions du comité des Critical Friends
- Les initiatives de prospective de Veolia avec ses parties prenantes : Et demain, quitte ou double pour l’écologie ? et Green Mirror

  • La matrice de matérialité de Veolia, un outil d'écoute et de dialogue

Les évolutions rapides des marchés et la diversité des contextes géographiques où Veolia opère nécessitent un dialogue et une concertation continue avec l’ensemble des parties prenantes du Groupe, qu’elles soient locales, nationales ou internationales. 
En s’appuyant sur les acteurs de la société civile (ONG, entrepreneurs sociaux, associations de consommateurs, acteurs de la solidarité, universitaires, etc.), Veolia nourrit des relations pérennes avec l’ensemble de ses parties prenantes, dans une recherche de concertation et de co-construction. 
En 2020, afin de confronter les enjeux stratégiques du Groupe et les attentes de ses parties prenantes, Veolia a mené une enquête auprès de ses parties prenantes externes et internes (clients, concurrents, fournisseurs, consommateurs finaux, autorités régulatrices, riverains, associations et collaborateurs du Groupe) pour mettre à jour l’analyse de matérialité de ses enjeux de RSE. 
L’objectif était d’évaluer la perception des orientations prises par le Groupe, et plus particulièrement celles concernant les objectifs environnementaux, sociétaux et sociaux de sa performance plurielle, afin d’en tenir compte dans ses processus de décision et de gouvernance.

Retrouvez plus d’informations dans :
• Le rapport intégré 2022-2023
L’URD 2022

  • L'institut Veolia, croiser les regards pour éclairer le futur

Pour contribuer à apporter des éléments d’analyse des enjeux émergents au carrefour de l’environnement et de la société, Veolia a créé l’Institut en 2001. Conçu comme une plateforme d’échanges et de débats, l’Institut réunit et diffuse les expériences et expertises de différents acteurs : chercheurs, acteurs publics, ONG, organisations internationales et entreprises. A travers ses conférences-débats, sa revue, Facts Reports, et des groupes de travail, il a pour mission de :
- proposer une réflexion prospective sur des sujets liés à l’environnement et au développement durable;
- sensibiliser, par la diffusion du savoir,  les décideurs et le grand public à l’ensemble des enjeux qui s’y rattachent;
- et nourrir la vision prospective du groupe Veolia, en se mettant à l’écoute de ses parties prenantes.

Retrouvez plus d’informations sur : 
L’institut Veolia  

Veolia, partenaire du think-tank du Comité 21 "Entreprises et parties prenantes : nouvelles voies de résilience et de gouvernance". 

Le Comité 21, en collaboration avec Des Enjeux et Des Hommes, a publié, en février 2021, un  benchmark international des pratiques de dialogue avec les parties prenantes , suivi, en juin,  d’un rapport : “Dialoguer avec ses parties prenantes pour améliorer sa résilience”, qui met en lumière les tendances en matière de dialogue parties prenantes en France et le lien entre ces pratiques et la résilience des entreprises. 

2. LA COOPÉRATION ET LA RECHERCHE DE SOLUTIONS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ÉCOLOGIQUE

  • "+1, pour une écologie en actions"

Afin de renforcer le dialogue au niveau de nos zones géographiques, de nos BUS, mais aussi au cœur de nos contrats dans les territoires, Veolia a conçu et développé le dispositif de coopération « + 1, pour une écologie en actions » avec comme ambition d’en faire un accélérateur de performance plurielle.
Il s’agit d’une méthodologie innovante de dialogue entre parties prenantes autour des enjeux de la transformation écologique. L’objectif ? Ouvrir l’échange et la réflexion entre acteurs d’horizons différents pour travailler ensemble au déploiement de solutions utiles au plus grand nombre.

 Retrouvez ici toutes les informations sur “+1, pour une écologie en actions” et sur le collectif +1 

Partagée en open source, la méthode +1 permet à d’autres entreprises et organisations de se l'approprier. Elle peut être transposée à différents contextes, zones géographiques et sujets. Celle-ci est d’ailleurs appliquée à Nice : le Groupe et la Métropole Nice Côte d’Azur ont imaginé pour le contrat d’Arianeo - le nouveau centre de production d’énergie verte de la métropole - une gouvernance ouverte et participative inspirée du dispositif de dialogue “+1, pour une écologie en actions”. Un Haut Comité environnemental et sociétal qui rassemble les parties prenantes du contrat - la Métropole, les comités de quartier, la Banque des territoires et Veolia - rendra compte de l’impact social, sociétal et environnemental des actions engagées dans le cadre de l’activité du site.

3. L’ENGAGEMENT ET LA SINCÉRITÉ DES IMPACTS CRÉÉS

  • La performance plurielle : une approche intégrée de la RSE et de la stratégie d'entreprise

Pour mettre en œuvre sa raison d’être, Veolia s’est doté d’un levier de transformation en profondeur : la performance plurielle. C’est un outil qui guide le pilotage des activités du Groupe dans une recherche d’équilibre entre 5 dimensions de performance : économique et financière, commerciale, sociale, sociétale et environnementale. Un même niveau d’attention et d’exigence est accordé à chacune d’entre elles pour avoir un maximum d’impact durable.

Le Groupe s’engage sur une performance plurielle organisée, dans son programme stratégique GreenUp 2027, autour de 15 objectifs de progrès. Chacun des indicateurs associés aux objectifs est mesuré et audité par des organismes tiers indépendants pour permettre d’en suivre les progrès.

  • Veolia & les tiers-lieux écoresponsables

Veolia soutient les territoires et participe à leur développement économique, social et environnemental en favorisant, avec ses partenaires locaux, la mise en place de tiers-lieux dédiés à l’engagement des citoyens, où s’organise localement la transformation écologique.
Depuis 2018, Veolia travaille au déploiement de ce modèle innovant en proposant, lorsque cela est pertinent, un tiers-lieu dans ses contrats. L’enjeu est de mobiliser ses parties prenantes (clients, citoyens, ONG, sous-traitants, …) autour des enjeux environnementaux et sociétaux du contrat, mais aussi pour engager les populations locales sur les sujets de réductions des déchets, de préservation des ressources et de la biodiversité ou encore de lutte contre le dérèglement climatique. 
Plusieurs projets sont en cours de développement, en France et à l’international.

Retrouvez plus d’informations sur : 
“Les tiers-lieux inclusifs” de Veolia

Veolia est le partenaire principal depuis 2014, de la REcyclerie, une ancienne gare réhabilitée en tiers-lieu d’expérimentation éco-responsable. Elle sensibilise et mobilise un large public aux enjeux et alternatives d’une société plus responsable et plus durable.
Le Groupe contribue notamment à la programmation éco-culturelle du lieu ainsi qu’à sa bibliothèque sur l’environnement : les visiteurs peuvent y emprunter, entre autres, les ouvrages lauréats et nommés du Prix du Livre Environnement gratuitement.

  • Un projet ambitieux d'école de la transformation écologique

En 2021, Veolia s’est engagé à fédérer un ensemble de partenaires (entreprises, collectivités, acteurs publics, acteurs de l’emploi et de la formation, partenaires sociaux) pour créer une École de la Transformation Écologique, avec deux objectifs :
- promouvoir les solutions de la transformation écologique à plus fort impact et les outils d’évaluation les plus pertinents au regard des limites planétaires et du développement durable;
- former aux compétences et aux métiers de la transformation écologique, à tous niveaux de qualification, et ciblant particulièrement les personnes éloignées de l’emploi ou en reconversion.