Paris 23.62€ (+1.42%)

+1, pour une écologie en actions,

est un dispositif de concertation initié par Veolia, en partenariat avec Usbek & Rica et la REcyclerie, soutenu par le comité 21.

« +1, pour une écologie en actions » est un prototype de concertation, qui mobilise cinquante parties prenantes de Veolia issues d’horizons différents, (Salariés, Clients, Actionnaires, Société, Planète), et qui vise à trouver un chemin commun au service de la transformation écologique. 

Nous sommes convaincus que les entreprises doivent réinventer leur place dans la société et pour ce faire exprimer la nature de leur contribution au sein d’un écosystème élargi de parties prenantes. On attend désormais des entreprises qu’elles soient de véritables puissances de réinvention d’un monde commun. Cela leur demande de construire de nouvelles interfaces avec la société : de nouvelles modalités de veille et d’écoute, de nouvelles modalités relationnelles, de nouvelles modalités de contributions à ce qui les entoure. C’est cette démarche de progrès partagé, avec et pour l’ensemble de ses parties prenantes, qui permet à l’entreprise d’être utile et donc prospère.

C’est dans ce contexte qu’a été imaginé le dispositif « +1, pour une écologie en actions », initié en 2021 par Veolia en partenariat avec Usbek & Rica et la REcyclerie, et soutenu par le Comité 21.

Le dispositif +1

un collectif de 50 représentants des parties prenantes de Veolia (Salariés, Clients, Actionnaires, Société, Planète) qui ont pour enjeu de "mieux se connaître pour mieux travailler ensemble", de manière véritablement décloisonnée, sur le passage à l'acte pour une écologie en actions. Les membres du collectif +1, comme les organisateurs, ont été amenés à signer une charte d’engagement précisant les rôles et responsabilités de chacun. 

un prototype de concertation avec nos parties prenantes, d’abord mis en œuvre à la REcyclerie à Paris, qui sera déployé ensuite plus largement dans d’autres géographies et contextes, par Veolia ou d’autres acteurs qui souhaiteraient s’en inspirer. 

+1 a été pensé comme un parcours organisé autour de plusieurs sessions de travail, avec, pour chaque session : 

  • un thème spécifique de travail,
  • une keynote d’ouverture, soit un temps d’inspiration, de réflexion et d’exploration des enjeux du thème abordé,
  • un atelier d’intelligence collective en sous-groupes, mélangeant les 5 catégories de parties prenantes, pour proposer des actions concrètes à impact significatif et positif à mettre en œuvre, dans l’intérêt du plus grand nombre.

Une transparence totale du dispositif avant, pendant et après les sessions : 100% des ressources mobilisées et 100% des résultats sont mis en partage. 
Car, au-delà du groupe de travail des 50, chacun doit pouvoir s’informer sur les actions identifiées et se les approprier.

  • Un collectif réunissant des représentants de toutes les catégories de parties prenantes d’une organisation.
     
  • Une problématique liée à la mise en œuvre de la transformation écologique clairement définie.
     
  • Un parcours alliant 3 phases :
    →une écoute active pour dépasser les clivages idéologiques et hiérarchiques, afin d’aller au-delà de ses intérêts propres ;
    →une priorisation des actions et des solutions à mettre en oeuvre, utiles et impactantes, dans l'intérêt de l'ensemble des parties prenantes;
    →une formation pour accompagner l’évolution des compétences et impulser la transformation écologique au sein des organisations.
     
  • Un cadre de rencontre convivial incitant à la sincérité et à l’engagement des membres du collectif, pour tisser des relations de confiance (intention partagée, lieu, ambiance, modalités de dialogue...).
     
  • Une volonté d’appliquer et de partager cette méthode dans son organisation et auprès de ses parties prenantes.

UN DISPOSITIF ÉPROUVÉ EN 2021 ET QUI SE RENFORCE EN 2022

En 2021, “+1, pour une écologie en actions” a mobilisé un collectif de cinquante parties prenantes de Veolia lors de trois sessions de travail à la REcyclerie à Paris sur les thèmes : #1 Écouter, #2 Décider et #3 Former. Trois étapes incontournables pour construire des relations durables entre parties prenantes au service de la transformation écologique. 

Cette dynamique commune pour une écologie en actions se renforce et s’opérationnalise en 2022 avec une nouvelle programmation proposée au collectif, autour des enjeux de l’ouverture de la gouvernance des entreprises à leurs parties prenantes, et des déclinaisons locales du dispositif déjà en cours de déploiement en France et à l’international. 

Afin d’accompagner la mise en oeuvre de cette vision élargie de l’entreprise et le déploiement de solutions utiles au plus grand nombre, Veolia met à disposition en open source le carnet de bord 2021 de +1 et un kit de déploiement (à venir) pour permettre à chaque acteur intéressé par la démarche (interne à Veolia, parmi les parties prenantes du Groupe ou plus largement) de s’en emparer et de l’adapter à ses besoins.


Retrouvez plus d’informations sur le cycle de +1 en 2021 et en 2022.

LA TRANSFORMATION ÉCOLOGIQUE

La transformation écologique exprime une évolution volontariste et en profondeur de nos modes de production et de consommation pour porter les solutions dont nos sociétés ont besoin.

Elle suggère une écologie « à hauteur d’homme », nécessitant le rôle actif de tous (entreprises, associations, institutions, citoyens, collectivités...) pour mettre en œuvre les évolutions nécessaires.

L’INTELLIGENCE COLLECTIVE

C’est une intelligence révélée, valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences. Il s’agit de l’ensemble des process et des outils qui permettent de dépasser les clivages et de débattre dans le but de trouver des solutions communes, avec des livrables à la clé, dans un temps défini. L’intelligence collective suppose le partage de l’information, le respect de règles communes, de nombreuses interactions et un bénéfice à collaborer pour chacun. Au sein des entreprises et des organisations, qui font travailler ensemble des individus aux profils divers et aux intérêts parfois différents dans un objectif commun, la capacité à mettre en œuvre les outils de l’intelligence collective a un impact direct sur la réussite des projets et la performance globale de l’entreprise.

Participants et organisateurs

Un engagement sincère des participants et des organisateurs

Les 50 membres du collectif +1 ainsi que les organisateurs sont amenés à signer une charte d'engagement qui précise les rôles et responsabilités de chacun.

S’engager dans ce collectif, c’est s’ajouter individuellement à celles et ceux qui contribuent à la construction d’un futur souhaitable. C’est aussi le faire de manière décloisonnée, avec un panel d’acteurs aux intérêts parfois divergents mais qui, ensemble, souhaitent trouver un chemin commun pour une écologie en actions.

LE MOT DU COMITÉ 21 : « L’importance du dialogue avec ses parties prenantes »
 

Le Comité 21 a été créé il y a près de 30 ans pour faire dialoguer les différents acteurs autour des questions sociétales, notamment environnementales. Nos 450 membres, parmi lesquels des entreprises, des collectivités, des associations, des établissements d’enseignement supérieur et des citoyens, partagent la conviction que c’est du dialogue multi-acteurs que peuvent naître les solutions aux défis auxquels nous faisons face. Nous observons par ailleurs que le désir de dialogue est de plus en plus manifeste dans nos sociétés, tout comme l’exigence envers les entreprises. La citoyenneté écologique s’exprime partout, y compris au sein des entreprises, qui sont appelées à ouvrir leur gouvernance aux parties prenantes. Elles y sont poussées aussi par les évolutions réglementaires.

Pourtant, le dialogue nécessite un changement de culture et une ouverture qui ne s’improvisent pas. Il requiert des méthodologies adaptées et du temps. Grâce au think tank « Entreprises et parties prenantes : nouvelles voies de résilience et de gouvernance » que nous avons animé avec Des Enjeux et des Hommes en 2020 et 2021, et dont Veolia était partenaire, nous avons apporté des réponses pour progresser dans cette voie*. Une économie nouvelle au service du bien commun sera composée d’entreprises dont les décisions sont prises avec les parties prenantes concernées. Le chemin culturel et opérationnel est ambitieux, c’est pourquoi nous avons formulé 18 propositions pour mieux intégrer les parties prenantes à la gouvernance des entreprises.

Mieux se connaître pour mieux travailler ensemble, comme le propose l’initiative «+1», est un prérequis essentiel pour réussir dans cette voie. Cette démarche ouvre plus largement l’entreprise à l’ensemble de son écosystème de parties prenantes que les initiatives plus communément observées en entreprise. Les participants ne sont pas tous sélectionnés, certains ont manifesté leur intérêt pour dialoguer avec l’entreprise qui sort de sa zone de confort et propose une nouvelle forme de dialogue visant la co-construction. C’est de l’audace des entreprises que de nouvelles alliances naîtront et pourront transformer l’économie.

* Comité 21 et Des Enjeux et des Hommes.
«Benchmark international des pratiques de dialogue avec les parties prenantes.» Février 2021
«Dialoguer avec ses parties prenantes pour améliorer sa résilience.» Juin 2021
«18 propositions pour ouvrir la gouvernance des entreprises à leurs parties prenantes.» Septembre 2021

Les partenaires

Veolia a pour ambition de devenir l’entreprise de référence de la transformation écologique. Présent sur les cinq continents, le Groupe conçoit et déploie des solutions utiles et concrètes pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie qui participent à changer radicalement la donne.

 

Usbek & Rica est un média qui explore, questionne, affirme parfois, mais surtout cherche à embarquer chacun et chacune dans une réflexion prospective, autour des enjeux d’identité, de climat, de gouvernance ou encore de rapport à la technologie. 
Comment ? Par l’animation d’un média renouvelé et contributif, pensé pour accueillir la multitude ; par la création d’un espace d’entraide libre et ouvert à tous ; par le lancement de grandes loteries citoyennes pour tester le futur en vrai. Si le débat d’idées est au cœur d’Usbek & Rica, ce média se veut avant tout utile et dans l’action.

 

La REcyclerie est une ancienne gare de la Petite Ceinture réhabilitée depuis 2014 en tiers-lieu d’expérimentation éco-responsable. Elle sensibilise et mobilise un large public aux enjeux et alternatives d’une société plus responsable et plus durable de manière ludique et non culpabilisante. Cette maison de l'écologie pour tous·tes regroupe un café-cantine, une ferme urbaine, un atelier de réparation,  une bibliothèque et une programmation éco-culturelle. 
Veolia en est le partenaire principal depuis son ouverture.

 

Le Comité 21 est une association française pour le développement durable qui contribue à transformer la société vers un modèle durable en s’appuyant sur l’Agenda 2030 et les 17 Objectifs mondiaux du développement durable (ODD). A la fois think tank et do tank, le Comité 21 développe la mise en réseau des acteurs avec plus de 400 adhérents et crée les conditions d’un partenariat efficace entre les pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile.