Veolia s'est engagé à définir une trajectoire validée par l'initiative Science Based Targets. Comment cet objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre impactera-t-il la stratégie et les opérations du Groupe ?

NOTRE REPONSE

Veolia milite pour une comptabilité scientifique des émissions de gaz à effet de serre (GES) et une définition scientifique des trajectoires de réduction des gaz à effet de serre. À ce titre, Veolia est membre du conseil d’administration de l’organisme indépendant responsable de la comptabilité française des polluants atmosphériques et gaz à effet de serre, le CITEPA.

Les objectifs 2020 du Groupe ont été établis sur la base de l’évolution de son activité présentée aux investisseurs dans le plan long terme et du calcul des émissions de GES associées activité par activité. Autrement dit, la stratégie globale de croissance de Veolia intègre son engagement à lutter contre le dérèglement climatique et les objectifs suivants : atteindre 100 millions tCO2 d’émissions réduites, 50 millions tCO2 d’émissions évitées sur la période 2015-2020 et développer le chiffre d'affaires généré par  l'économie circulaire. Ses engagements et objectifs se traduisent opérationnellement dans la gamme d’offres que Veolia développe pour ses clients collectivités, tertiaires et industriels qui intègrent le dérèglement climatique soit sous l'angle de la réduction des émissions de GES, soit sous l’angle adaptation. À noter que la stratégie du Groupe intègre l'engagement de lutter contre le dérèglement climatique au même titre que les autres enjeux environnementaux et sociaux auxquels Veolia est confronté ou peut contribuer.

Récemment, Veolia a rejoint l’initiative Science Based Targets et s'est engagé dans les travaux de définition des scénarii compatibles avec un réchauffement en deçà de 2°C (voire 1,5°C). Ces travaux embarquent et s'appuient sur près de 8 000 sites de Veolia, concernés du fait de leur contribution aux émissions de GES du Groupe. L'ensemble de la filière managériale ainsi que les outils de pilotage déployés sur les sites sont impliqués dans ces travaux. Ces scénarii, combinant les objectifs de croissance du Groupe et les investissements nécessaires à consentir pour tenir la trajectoire 2°C demandent des simulations complexes. Elles se concrétisent d'ores et déjà par la voie sur laquelle Veolia s'est engagé en matière de sortie du charbon et se traduiront sous la forme d'objectifs spécifiques pour les business units, inscrits dans leurs plans d'actions individualisés.

 

QUESTION DE