Combattre les pollutions et accélérer la transformation écologique

Combattre les pollutions et accélérer la transformation écologique

Face à l’urgence environnementale et climatique et aux conséquences sociales et humaines qui en découlent, Veolia affirme plus que jamais son engagement pour un impact positif au service de la planète. 
Le Groupe s’est donné comme objectif d’être l’entreprise de référence pour la transformation écologique.

Pour cela, l’ensemble des grands défis liés à la protection de l’environnement sont au cœur de notre engagement de performance environnementale :

Ces objectifs prioritaires de la performance environnementale du Groupe contribuent à 6 Objectifs de Développement Durable de l’ONU :

odd

 

LUTTER CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE

 

 

 Lutter contre le dérèglement climatique

Personne ne peut plus ignorer désormais l’urgence climatique absolue à laquelle nos civilisations font face. Pour limiter le réchauffement en deçà de 1,5 °C d’ici la fin du siècle et ainsi limiter les dégâts causés par les catastrophes climatiques, il s’agit de : 
diminuer les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 55 % d’ici à 2100, 
s’adapter aux conditions extrêmes qui attendent une grande partie de la population mondiale à court et moyen terme.

Des solutions d’atténuation, de réduction des émissions et d’adaptation existent déjà, Veolia les met en œuvre. Elles sont retracées en particulier dans le plan environnemental 2020-2023. 

Le Groupe travaille également à la mise en œuvre des solutions de demain, comme la capture du CO2 et sa séquestration, voire son recyclage.

QUELLES PRIORITÉS D’ACTION DU GROUPE ?

  1. Augmenter la production et le recours aux énergies bas carbone (renouvelables en particulier) et remplacer des combustibles fortement émetteurs par des combustibles alternatifs.
  2. Développer le captage et la valorisation du biogaz issu des déchets.
  3. Optimiser l’efficacité énergétique des installations dans les différents secteurs d’activité du Groupe.
  4. Augmenter le recyclage matière, en substitution de la matière vierge.
  5. Déployer des solutions d’adaptation pour faire face aux conditions extrêmes, voire catastrophiques, auxquelles les territoires sont de plus en plus exposés.

INDICATEUR & CIBLE 2023

Indicateur
Réduction des émissions de GES : progression du plan d’investissement du Groupe visant à éliminer progressivement le charbon en Europe d’ici à 2030

Cible 2023
Réalisation de 30 % des investissements planifiés d’ici à 2030, soit environ 400 millions d’euros d’ici à 2023

Pourquoi le choix de cet indicateur ? 

La démarche de Veolia de réduction de ses émissions pour être compatible à la trajectoire bas-carbone (< 2 °C) est identique à celle du plan d’investissement de sortie du charbon en Europe. Cette cible, très concrète et sur le long terme, est équivalente en termes de réduction des émissions.

Indicateur
Emissions évitées : contribution annuelle aux émissions de GES évitées

Cible 2023
15 Mt éq. CO2

Pourquoi cet indicateur ? 

Cet indicateur couvre totalement le champ de l’objectif associé.

RÉSULTATS 2022

30% des investissements totaux réalisés

14,1 Mt CO2 éq. d’émissions évitées (12,4 Mt CO2 éq. d’émission évitées en 2020)

SOLUTIONS

Veolia et Waga Energy s’associent pour une unité de production biométhane

Veolia et Waga-Energy ont annoncé en 2020 la construction en Île-de-France du second plus gros projet de valorisation du biométhane issu des déchets enfouis en France et la plus grande capacité de production de gaz vert. Il alimentera en biométhane 20 000 foyers franciliens et permettra d’éviter, 25 000 tonnes de CO2

usine de production du biométhane

Produire de l’électricité renouvelable à partir du biogaz issu des déchets organiques

Depuis octobre 2021, trois nouvelles centrales électriques installées sur les centres de valorisation des déchets dans les Etats de Sao Paulo et Santa Catarina produisent de l’électricité renouvelable à partir de biogaz issu de la décomposition de déchets organiques. L’objectif de Veolia : y générer l’équivalent des besoins en électricité et en chauffage d’une ville brésilienne de 42 000 habitants.

homme sur centrale électrique pour produire de l’électricité

Produire de l’énergie propre et compétitive : Solvay et Veolia lancent le projet de transition énergétique “Dombasle Énergie” en France

En février 2022, Solvay et Veolia ont lancé la construction du projet d’écologie industrielle “Dombasle Énergie”, avec le soutien de la Région Grand Est et de l'ADEME.  Il vise à remplacer le charbon par des combustibles solides de récupération (CSR) pour la production d’énergie propre et compétitive à l’usine historique de Dombasle-sur-Meurthe.

centrale électrique

 

PROMOUVOIR L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE :
LE RECYCLAGE DES PLASTIQUES

 

 

promouvoir l'économie circulaire recyclage des plastiques

Veolia s’engage à gérer durablement les ressources naturelles en favorisant l’économie circulaire, c'est-à-dire une économie qui n’utilise plus de matières fossiles et qui ne rejette plus de déchets grâce à la remise en circulation des biens matériels à l’infini. 

Pour la mettre en œuvre, Veolia propose des solutions concrètes : 

  • Diminuer sensiblement la consommation de ressources, en améliorant la performance énergétique de ses clients ou de ses propres installations. 
  • Réutiliser les biens et les matières pour produire moins de rejets, par la réutilisation de l’eau ou par des services d'éco-conception d’emballages. 
  • Produire de l’électricité et de la chaleur à partir de ressources renouvelables, à partir de déchets non recyclables ou de biomasse. 
  • Produire des sources d’énergie renouvelable comme le biogaz, capté dans les centres de recyclage et de valorisation des déchets ou produit par méthanisation de déchets organiques et de boues de traitement des eaux. 
  • Trier et recycler les déchets pour remplacer des fertilisants chimiques et des matières premières fossiles. 

L’économie circulaire entraîne par ailleurs de nombreux bénéfices pour l’environnement, au-delà de la préservation des ressources. Veolia agit ainsi également sur : 

  • la réduction des pollutions qui dégradent les ressources naturelles en diminuant les rejets dans l’environnement,
  • la restauration de la biodiversité en restituant la matière organique aux sols, 
  • la réduction des émissions de CO2grâce à la réutilisation et le recyclage. 

Enfin, l’économie circulaire est par nature décentralisée et inclusive, car elle trouve ses matières premières partout où les déchets sont produits. Ainsi, Veolia contribue à développer une industrie et des emplois locaux, innovants et pérennes. Dans les pays émergents, le Groupe participe aussi à la transformation des modèles sociétaux précaires de l’économie informelle de gestion des déchets.

QUELLES PRIORITÉS D’ACTION DU GROUPE ?

  1. Le recyclage de la matière, en particulier le plastique.
  2. Le recyclage de l’eau pour de nouveaux usages. 
  3. La réduction des consommations d’énergies fossiles. 

INDICATEUR & CIBLE 2023

Indicateur
Volume de plastique recyclé dans les usines de transformation Veolia

Référence 2019350 kt

Cible 2023 
610 kt

Pourquoi le choix de cet indicateur ? 

Le plastique est symbolique des enjeux de l’économie circulaire et des impacts environnementaux (pollution, climat, ressources fossiles) et sociétaux (mondialisation industrielle, économie informelle du recyclage, santé). Sa consommation mondiale croît de façon exponentielle et dépassera, au rythme actuel, 1 Md de tonnes en 2050 et 20 % de la production de pétrole.
Cet indicateur traduit la pleine intégration de l’engagement de Veolia pour le développement de l’économie circulaire au cœur de son programme stratégique Impact 2023.

RÉSULTATS 2022490 ktde volumes de plastiques recyclés dans les usines de transformation de Veolia (476 kt en 2021)

SOLUTIONS

Veolia s’engage pour une stratégie de recyclage et de valorisation des plastiques à l’échelle européenne

En mars 2020, Veolia a signé le “Pacte européen pour les plastiques”, au côté de nombreux États membres de l’Union Européenne et de plus de 130 acteurs de la chaîne de valeur (producteurs, emballeurs, marques, détaillants, collecteurs et recycleurs).

homme et camion de recyclage de déchets

Veolia et Solvay s’associe pour assurer le cycle de vie des batteries de véhicules électriques en Europe

En 2020, Solvay et Veolia se sont associés pour créer un consortium d’économie circulaire visant à optimiser le recyclage des batteries lithium-ion de véhicules électriques et hybrides en Europe, notamment en améliorant la gestion et la réutilisation des matières premières critiques et rares.

homme travaille sur des batteries électriques

Nouer des partenariats d’ampleur pour une gestion optimisée des ressources

Tetra Pak et Veolia ont conclu en 2018 un partenariat innovant pour le recyclage des composants des briques alimentaires usagées (75 % de carton, 20 % de plastique et 5 % d’aluminium) collectés dans l’Union européenne, d’ici à 2025.

schéma de recyclage des emballages pour liquides alimentaire

 

GÉRER DURABLEMENT LES RESSOURCES EN EAU

 

 

gérer durablement les ressources en eau, homme au bord d'un lac

Sous l’impulsion de la croissance démographique, du développement économique, de l’industrialisation, et de l’urbanisation croissante, les enjeux liés à la gestion des ressources en eau sont devenus multiples et de plus en plus prégnants. Ils concernent :

  • l’accès à l’eau potable ;
  • la surexploitation des ressources en eau ;
  • la pollution des sols, des nappes et des cours d’eau ;
  • la destruction des zones humides et la dégradation des milieux aquatiques ;
  • la résilience des territoires face aux aléas climatiques.

L’eau étant au centre des processus climatiques, ces enjeux sont aujourd’hui exacerbés par le réchauffement de la planète. Celui-ci provoque une accélération du cycle de l’eau avec pour conséquence une intensification des phénomènes climatiques extrêmes. La gestion durable des ressources en eau constitue donc une ligne de défense privilégiée contre les conséquences de ce réchauffement ; elle est au cœur de la transformation écologique.

Le savoir-faire éprouvé de Veolia dans la gestion durable de la ressource en eau lui permet de prendre des engagements ambitieux vis-à-vis de ses clients et de répondre aux attentes des citoyens.

QUELLES PRIORITÉS D’ACTION DU GROUPE ?

  1. Favoriser l’accès des populations aux services essentiels de l’eau et de l’assainissement.
  2. Limiter considérablement les rejets et le transfert de polluants dans la ressource en eau.
  3. Préserver les ressources par la réutilisation des eaux usées et le recyclage de l’eau, qui permettent de sécuriser l’accès à l’eau dans les zones sensibles.
  4. Collecter, gérer et valoriser les déchets solides pour un environnement plus sain.
  5. Réduire l’empreinte eau des clients du Groupe.

INDICATEUR & CIBLE 2023

Indicateur
Rendement des réseaux d’eau potable

Référence 2019
72,5%

Cible 2023
75%

Pourquoi cet indicateur ? 

L’indicateur choisi permet de mesurer les volumes d’eau gaspillés.

RÉSULTATS 202276,3 %de rendement des réseaux d’eau potable desservant plus de 50 000 habitants (volumes d’eau potable consommée/volumes d’eau potable produite) (75,6 % en 2021)

SOLUTIONS

Agua del Sinai : une solution d'approvisionnement en eau d’un quartier informel

À Guayaquil, en Equateur, la zone d’habitat informel « Monte Sinaí » (130 000 habitants) a le taux de pauvreté le plus élevé de la ville et n’est pas reliée au réseau d’eau potable. La solution « Agua del Sinaí » de Veolia permet un approvisionnement de la zone en eau potable de bonne qualité par camions-citernes et une réduction du prix de l’eau de 25 %.

agua del sinai, hommes tiennent des tuyaux d'eau

SWARM, une solution innovante pour surveiller la qualité des eaux superficielles

Afin de détecter rapidement les variations anormales de la qualité des eaux de surface, Veolia propose l’offre de service SWARM permettant à l’opérateur d’eau de surveiller en continu l’évolution des paramètres clés de la qualité et de l’état des eaux de surface.

RSE SWARM

Le ServO, le centre de pilotage du plus grand service d’eau en France

Veolia Eau d’île de France a conçu pour le SEDIF (Syndicat des eaux d’île-de-France), le ServO, un centre de pilotage intégré, doté des dernières technologies permettant de piloter et superviser le plus grand service d’eau en France : 4,5 millions d’habitants desservis, répartis sur 150 communes en Île-de-France.

RSE Servo centre de pilotage

 

 

PROTÉGER LES MILIEUX ET LA BIODIVERSITÉ

 

 

L’érosion mondiale des milieux et de leur biodiversité est sans précédent (rapport IPBES 2019) et concerne toutes les régions du monde, à l’échelle la plus locale. Cette dégradation met en risque notre capacité à répondre à nos besoins essentiels : de la nourriture saine, de l’eau potable, des matières premières…

La mobilisation de Veolia est donc indispensable afin d’imaginer, avec les acteurs des territoires où le Groupe opère, les solutions de demain qui répondront le mieux à leurs problématiques environnementales locales (stress hydrique, pollutions de l’eau, présences d’espèces menacées…). 

Le Groupe est engagé dans la voie de la protection de la nature depuis de nombreuses années :

  • à travers sa politique interne (plan d’objectifs environnement 2020-2023), ses partenariats (notamment avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature depuis 2008) et ses  engagements dans des initiatives externes (engagement à Act4Nature Internationale depuis 2018) ; 
  • par les actions menées selon les spécificités et la maturité en la matière de chaque pays où le Groupe opère (réglementaires, culturelles etc.).

Veolia, à travers cet objectif de performance plurielle, réaffirme son ambition d’intégrer dans ses métiers la protection des milieux, de leur biodiversité et des services qu’ils nous rendent, en travaillant de concert avec ses clients, ses sous-traitants et ses autres parties prenantes (associations, scientifiques…).

QUELLES PRIORITÉS D’ACTION DU GROUPE ?

  1. Renforcer la prise en compte de la protection des milieux et de la biodiversité dans les standards internes du Groupe qui impactent directement ou indirectement la biodiversité.
  2. Préserver les milieux et la biodiversité des territoires en améliorant la performance environnementale des sites de Veolia et en développant leur potentiel écologique.
  3. Sensibiliser et engager l’ensemble des parties prenantes du Groupe dans sa démarche de protection des milieux et de la biodiversité.

Indicateur
le taux d’avancement des plans d’action visant à améliorer l’empreinte sur les milieux et la biodiversité des sites sensibles

Cible 2023
75%

Pourquoi le choix de cet indicateur ? 

Un outil d’empreinte “milieux et biodiversité” a été élaboré par Veolia, pour ses activités, en collaboration avec des experts écologues et des partenaires (Ecosphère, I’UCN France, …). L’empreinte “milieux et biodiversité” mesure qualitativement et quantitativement les enjeux de la biodiversité d’un site, à l’instar de l’empreinte carbone. Cet outil permet ainsi l’élaboration d’un plan d’actions semi-automatisé selon les enjeux les plus forts du site ainsi que son suivi. 

RÉSULTATS 202266 %taux d’avancement des plans d’actions visant à améliorer l’empreinte milieux et biodiversité des sites sensibles
(30 % en 2021)

SOLUTIONS

Réaliser des empreintes biodiversité des sites de stockage des déchets pour une meilleur protection de la biodiversité

Veolia a développé un outil de mesure de l’empreinte biodiversité permettant d’évaluer les impacts négatifs et positifs, directs ou indirects, exercés par les activités du site, à une échelle locale. Le Groupe a par exemple déployé cet outil sur l’ensemble de ses sites de stockages de déchets en Colombie, le deuxième pays au monde avec le plus de biodiversité.

RSE empreintes biodiversité

Le passage au “zéro phyto”, une gestion écologique raisonnée pour préserver les ressources et les écosystèmes

Veolia s’est engagé à passer un minimum de 75 % de ses sites au “zéro phyto” d’ici 2023, c’est-à-dire arrêter l’usage de produits phytosanitaires.

RSE passage au zéro phyto

Veolia s’engage dans l’initiative Act4Nature International

En 2020, Veolia a renouvelé son engagement de 3 ans dans l’initiative Act4Nature International, lancée par l’association française EPE (Entreprise pour l’Environnement), et soutenue par de nombreux partenaires publics, privés ainsi que par des ONGs.

act4nature, lac et foret