Quels partenariats peuvent se nouer entre Veolia et des groupes agroalimentaires ou agricoles en matière d’économie circulaire et notamment dans la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation agricole ?

NOTRE REPONSE

« Si nous nous occupons davantage de ‘l’eau des villes’, je suis néanmoins convaincu du potentiel de coopération qui existe entre le monde agricole et Veolia » déclarait déjà en 2013 Antoine Frérot, PDG de Veolia. Le Groupe a noué plusieurs partenariats dans ce domaine notamment avec de grands industriels tels que Danone autour de quatre thèmes majeurs : la gestion du cycle de l’eau, la gestion des déchets et le recyclage des plastiques, l'agriculture durable et l'efficacité énergétique, ou encore  avec InVivo, premier groupe coopératif agricole français, afin de valoriser l’économie circulaire au sein du monde agricole grâce à des projets de coopérations sur 4 grands thèmes : la gestion de la ressource en eau, la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation, l’agriculture urbaine et les solutions digitales.

Veolia est également partenaire du projet Irri-Alt'Eau, développé dans la commune de Gruissan dans le sud-est de la France. Il vise à mettre à disposition une ressource d'eau alternative pour l'agriculture en proposant, à partir d’une station d’épuration voisine, d’acheminer en direct vers un ou plusieurs vignobles une eau filtrée et épurée. Ce procédé a été expérimenté dans le cadre d’un programme de recherche collaboratif avec une PME, une cave coopérative, l’INRA et des laboratoires. Les résultats ont démontré l'innocuité de la réutilisation des eaux usées en agriculture viticole (exempts de résidus chimiques ou bactéries pathogènes), la qualité des baies et du vin ne sont pas altérés et la vigne réagit aussi bien aux eaux traitées qu’aux ressources conventionnelles.

Cette solution a un potentiel de déploiement à plus grande échelle. D’autant que seulement 2% des eaux usées dans le monde sont recyclées à l’heure actuelle et que les enjeux de stress hydrique se développent avec le dérèglement climatique. L’Europe a un projet de Directive de standard minimum de réutilisation des eaux usées traitées.

 

 

QUESTION DE