PARIS 27.80€ (-1.42%)

Les déchets radioactifs, une gestion sous haute tension

Solution

Les industries électronucléaire, de la défense, de la médecine ou encore de la recherche produisent des déchets radioactifs. Pouvant présenter des risques majeurs pour l’environnement et la santé humaine, ils doivent être gérés avec précaution, de leur prise en charge chez les industriels, à leur traitement, entreposage ou stockage temporaire ou définitif. 


Les déchets nucléaires regroupent des types de déchets très variés, solides, liquides ou même gazeux, plus ou moins radioactifs et à “vie courte” ou “longue”. Cette diversité nécessite une gestion et des traitements adaptés à chacun. Veolia propose ainsi son savoir-faire en matière de déchets nucléaires au sein de sa filiale Veolia Nuclear Solutions, spécialisée dans la décontamination et le démantèlement des installations nucléaires ainsi que dans le traitement des déchets radioactifs.

Ces dernières années, le Groupe a renforcé son positionnement dans les déchets nucléaires en signant notamment en 2018 un accord de partenariat avec EDF, producteur et fournisseur d’électricité, visant à développer ensemble des solutions pour démanteler les réacteurs Uranium Naturel Graphite Gaz (UNGG) et pour traiter les déchets radioactifs grâce au procédé de vitrification. En décembre 2019, les deux entreprises, via leurs filiales respectives, Cyclife Holding et Asteralis, ont annoncé la création de Graphitech, dont l’objectif est de répondre aux enjeux de démantèlement des réacteurs nucléaires de technologie graphite présents dans le monde. 
Veolia est ainsi la seule entreprise mondiale capable de proposer une solution complète de caractérisation, traitement et stabilisation des déchets aux opérateurs du secteur nucléaire et aux activités connexes.

 


Qui sont nos clients ?

Les industriels


La solution Veolia

- Caractérisation
- Robotique 
- Séparation (décontamination, séparation liquide-solide, systèmes de filtration et d’extraction, etc.)
- Traitement des déchets par évaporation, concentration ou incinération 
- Stabilisation par vitrification, solidification, cimentation ou encapsulation

Différentes filiales du Groupe, spécialisées dans le traitement des pollutions, viennent renforcer l’offre de Veolia Nuclear Solutions : Veolia Water Technologies, spécialisée dans les solutions de traitement de l'eau, Sarp Industries spécialisée dans le traitement des déchets dangereux et des pollutions et SODI, spécialiste des services pour les industriels.

A travers sa filiale Veolia Nuclear Solutions, Veolia dispose de tous
les savoir-faire pour traiter efficacement et en toute sécurité les déchets radioactifs et assurer la décontamination et le démantèlement des installations nucléaires. 

Les bénéfices pour nos clients

Respect des réglementations 

Maîtrise des risques sanitaires et environnementaux 

Une expertise complète 


Focus innovation

Dexter, un système de télémanipulation à distance développé par Veolia Nuclear Solutions

Prenant la forme d'un bras articulé imitant celui d'un humain, Dexter est un robot agile et sensible, capable d’identifier les différentes textures et matières, utilisé pour manipuler des déchets radioactifs dans des zones inaccessibles pour l'homme. Il est piloté à distance par un opérateur humain, dont il réplique les mouvements, grâce à une liaison internet sécurisée, et peut manier des objets de 10 kg (pour un bras) à 100 kg (deux bras avec une fixation grue), mais aussi attraper de petits objets comme un crayon.
 


Ils ont choisi cette solution

Japon

Fukushima

Nettoyage de l'eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi

En mars 2011, après la catastrophe, Tokyo Electric Power Company (TEPCO), la multinationale exploitant la centrale de Fukushima Daiichi, a choisi Veolia pour nettoyer l'eau contaminée présente sur le site. Le Groupe a ainsi participé à l’élimination de plus de 370 000 milliards de becquerels (10 millions de curies) de césium radioactif dans plus de 370 000 m3 d'eau contaminée et a déployé une plateforme technologique mobile pour éliminer le strontium radioactif présent dans l'eau.

France

Différents sites du CEA

Partenariat de confiance avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives français (CEA)

Depuis 2009, le CEA, acteur clé de la recherche, du développement et de l'innovation notamment sur la filière nucléaire industrielle française, et Veolia, ont signé plusieurs accords pour le démantèlement d’installations et la gestion des déchets nucléaires sur plusieurs de ses sites. Parmi eux, l’INB 35, pour la gestion des effluents liquides radioactifs, à Saclay,  l’INB 72 pour la gestion des déchets solides irradiés, à Saclay également, ou encore le Centre de REgroupement des déchets de Très Faible Activité (CRETFA) à Marcoule.

Etats-Unis

Etat de Washington

Assainissement du site de Hanford pour le compte du Département américain de l'énergie (DoE)

Sur le site de Hanford, datant de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs millions de déchets radioactifs issus de la production de plutonium ont été stockés dans 177 réservoirs souterrains. Veolia a été choisi pour accompagner le DoE dans la gestion de ses déchets et pour participer à la démolition et décontamination de la "Plutonium Finishing Plant” (PFP). 


Un coup d’œil pour comprendre