PARIS 25.74€ (-1.00%)

Organica, traiter les eaux usées par les plantes

Solution

Le traitement des eaux usées passe essentiellement par des stations d’épuration éloignées des habitations, ayant besoin d’espace, n’étant pas toujours esthétiques, et pouvant causer des nuisances sonores et olfactives. De nouvelles formes de stations voient alors le jour, plus économiques, écologiques, et faisant appel à la nature elle-même. 


Une station d’épuration classique utilise des produits chimiques et peut consommer beaucoup d’énergie, liée à l’utilisation d’équipements électromécaniques, pour fonctionner et traiter efficacement les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. Les coûts d’exploitation et d’entretien des infrastructures peuvent être élevés, impactant la facture des services de l’eau des populations raccordées à l’assainissement collectif. Veolia propose alors des stations d’épuration utilisant le procédé Organica qui traite les eaux usées et diminue naturellement la présence des différents polluants, grâce aux plantes, bactéries et micro-organismes.


Qui sont nos clients ?

Les villes et collectivités


La solution Veolia

Les stations d’épuration Organica associent les technologies classiques d’épuration à une ingénierie écologique par boues activées, reposant sur un écosystème capable d’agir naturellement sur les polluants des eaux usées.

Des plantes spécifiques et résistantes, comme les Cyperus, sont choisies pour leur système racinaire capable de se développer dans les eaux usées. Les plantes sont ainsi placées dans des bassins, cultivées en surface sous serre, et leurs racines sont plongées dans les eaux jusqu’à 1.5 mètre de profondeur.

De nombreux organismes vivants, comme des coquillages, escargots, crevettes d’eau douce ou encore bactéries, vivent dans ces derniers, en suspension dans l’eau, ou fixés sur les racines, et, ensemble, participent à la dépollution des eaux usées.

Les avantages d’une station Organica sont ainsi nombreux par rapport à une station d’épuration classique : une qualité des eaux usées traitées et rejetées similaire, une consommation d’énergie inférieure, un espace deux fois plus compacte, une suppression des odeurs, une réduction des coûts opérationnels, l’apparence d’une serre botanique se fondant dans le paysage… 

Ces stations “nouvelles générations”  peuvent être construites à proximité des habitations, et leur caractère innovant et original attire de nombreux curieux chaque année, venant les visiter et découvrir leur fonctionnement.

Veolia développe de nouvelles solutions en matière de traitement des eaux usées, passant par la nature elle-même et s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

Les bénéfices pour nos clients

Une solution écologique, esthétique et économique

Un traitement performant

Attractivité et pédagogie


Ils ont choisi cette solution 

France

Le Lude

Le Lude, la première ville française dotée d’une station d’épuration Organica

En décembre 2009, suite à la volonté de la mairie du Lude de construire une nouvelle station de traitement des eaux usées moderne et réservée exclusivement à l’épuration des eaux urbaines, Veolia a mis en service pour la première fois en France, le procédé Organica. La station, d’environ 250 m², traite entre 815 à 2 100 m3/jour en fonction de la météo. 

 

Hongrie

Budapest

Mise en place du procédé Organica dans la station d’épuration de Budapest

Depuis 1997, Veolia est propriétaire de la station d’épuration de Budapest, et a mis en place, en 2012, le procédé Organica faisant de cette station, la plus moderne et attrayante de la Hongrie. Le Groupe traite ainsi les eaux usées d’environ 300 000 personnes des quartiers de Pestlőrinc, Kispest, Erzsébet et Soroksár et des entreprises avoisinantes.

France

Martinique, Le Diamant

Construction d’une station d’épuration Organica, une première dans les Caraïbes

Ville célèbre pour ses paysages et sa vue sur le rocher du même nom, le Diamant, en raison du développement urbain, a souhaité créer une nouvelle station d'épuration plus performante et esthétique. Début 2015, Veolia a alors été sollicité pour mettre en service le procédé Organica.