1 décembre 2017

4éme Sommet de l’Economie - Challenges : Pour des élites plus légitimes, Antoine Frérot prône courage et responsabilité

Organisé par le magazine Challenges, le 4e Sommet de l’économie s’est tenu au Palais de Tokyo à Paris les 30 novembre et 1er décembre. L’occasion pour les décideurs publics et privés de débattre sur le thème : « France, entreprises, mentalités : la triple transformation ». Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, est intervenu dans la session : « Faire pivoter les élites - transformer les mentalités ».

Frérot 4ème sommet éco - Challenges


Le PIB de la France croît moins vite que celui de ses voisins en dépit de ses atouts. Les élites politiques, économiques, médiatiques, aujourd’hui contestées, semblent ne pas avoir su apporter de solutions à la lutte contre le chômage et en particulier le chômage des jeunes. Elles ont trop souvent préféré le statu quo ou des petites réformes. Et cela se traduit dans la sphère politique par des taux d’abstention élevés, et dans les autres sphères économiques, culturelles, administratives, par le discrédit des élites, des entreprises et du secteur économique dans son ensemble.
 

Faire pivoter les élites en diversifiant les formations et les recrutements

Pour Antoine Frérot, les élites fréquentent actuellement trop souvent des cercles qui confortent leurs positions et leurs statuts. En diversifiant les formations et les recrutements, il faut faire émerger de nouveaux talents.
 
« L’élite véritable est constituée de ceux qui savent résister à la pression de leurs pairs. Il faut récompenser ceux qui osent pour que leurs initiatives puissent se développer. Je plaide pour élargir la composition des conseils d’administration des entreprises, afin qu’y soient représentées les parties prenantes : les salariés, les fournisseurs, les prêteurs, les clients, et les territoires. Il faut redonner sa juste place à chacun », a-t-il expliqué.

 
Prendre des risques tout en restant exemplaire, la clé de la légitimité des élites

Penser que l’on pourrait ne plus avoir d’élite dans une grande organisation, comme l’est par exemple une nation, est un leurre. Il y aura toujours un petit nombre de personnes qui prendront des décisions, qui auront un impact sur l’ensemble de la population.
Cependant, pour que ces élites puissent regagner la confiance et l’estime du plus grand nombre, elles doivent être capables de prendre des risques, des décisions difficiles, tout en restant exemplaires. C’est ce qui fait leur légitimité. Cela vaut pour le monde politique, comme dans la vie économique.
 
« Là où prévaut la confiance, les groupes humains acceptent des changements qui, sur le court terme, ne semblent pas positifs, mais le deviendront plus tard. La confiance se bâtit jour après jour, par le respect des engagements pris, l’exemplarité, la visibilité à long terme et la contribution à l’intérêt général. Pour que la transformation de la France, des entreprises et des mentalités soit effective, nous avons plus besoin de courage que d’idées », a conclu Antoine Frérot.

En savoir plus
4éme Sommet de l’Economie - Challenges