PARIS 28.30€ (+0.25%)

Avec Vigie-Covid-19, Veolia surveille la présence du SARS-CoV-2 dans les eaux usées

En lançant son offre Vigie-Covid-19, Veolia propose de mieux anticiper les évolutions de l’épidémie de la Covid-19, via la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées. En utilisant la méthode PCR (Polymerase Chain Reaction)*, cette offre est un outil innovant qui permet aux collectivités de mieux anticiper les évolutions de l’épidémie de COVID-19 sur leur territoire.

 

Dans le contexte actuel, Veolia est plus que jamais mobilisé pour contribuer à la lutte contre la propagation de la Covid-19. Indicateur d'alerte précoce de la circulation probable du virus dans la population, Vigie-Covid-19 permet d’accompagner la prise de décision des acteurs locaux. Cette offre s’appuie sur un programme qui mesure dans la durée (relevés hebdomadaires) les traces de matériel génétique du Coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées collectées à la station d’épuration. Elle  s’adapte aux besoins locaux tant en termes de durée (suivi allant de 3 à 6 mois) que de territoire (le nombre des points de surveillance est fonction de la géographie, du climat, de la météo, etc.). 
 

PDF
Vigie Covid-19 : Comment ça marche (397.37 Ko)

 

Les eaux usées sont un possible indicateur des épidémies virales !

 

Vigie-Covid-19 a été validée et éprouvée en France sur l’ensemble du territoire via des campagnes de tests menées pendant la crise sanitaire. Ce dispositif de surveillance est fondé sur l’état actuel des connaissances scientifiques. Il repose sur une stratégie de prélèvements adaptée aux enjeux locaux, une organisation logistique, et des protocoles d’analyses du virus SARS-CoV-2 par PCR, avec des résultats sous forme d’un tableau de bord. Celui-ci alerte sur la possible circulation active du virus dans la population : il replace les résultats de l’analyse dans leur contexte (pluviométrie et nombre d’équivalents habitants) et les compare avec des données épidémiologiques publiques. L’évolution des résultats dans le temps permet de contribuer à l’identification d'un possible rebond de l’épidémie.

 

Veolia partenaire du projet Obépine, pour traquer le virus dans les eaux usées

Lancé au début de la crise sanitaire, le Réseau Obépine (Observatoire Épidémiologique des Eaux Usées) mesure les traces de la Covid-19 dans les eaux usées pour détecter et alerter sur un potentiel regain de l'épidémie. Ce projet est mené conjointement par des équipes de recherche avec l'appui des exploitants de stations d'épuration, dont Veolia, des collectivités locales et des agences de l'eau. 

Les premiers résultats d'Obépine, sur une trentaine de stations d'épuration, ont montré que les traces de matériel génétique viral sont détectables avec une haute sensibilité dans les eaux d'épuration. Lors du premier pic épidémique dans l’agglomération parisienne, cette détection précoce s'est avérée coïncider avec l'afflux de malades dans les hôpitaux. Le choix des lieux de prélèvement, combiné à une connaissance fine des populations concernées, a pour ambition de créer un réseau "sentinelle" pour compléter les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement. L'objectif est d'arriver à un maillage territorial s'appuyant sur un réseau de 150 stations d'épurations.

Surveiller les eaux usées pour anticiper des épidémies d’origine virale, une
méthode prometteuse !

Dès 2003, l’OMS a recommandé cette approche pour la prévention de la poliomyélite (poliovirus). La communauté scientifique internationale s’accorde aujourd'hui sur le fait que les eaux usées « reflètent en partie l’état de santé de la population », et peuvent représenter un indicateur « précoce » de l’épidémie de Covid-19 par rapport aux indicateurs « tardifs » que sont les hospitalisations. Cette approche est recommandée par des instances scientifiques nationales et internationales : l’Académie des technologies (24 avril 2020), l’Académie nationale de médecine (7 juillet 2020) et l’OMS (7 août 2020).

*La PCR, Polymerase Chain Reaction ou réaction de polymérisation en chaîne, est une technique d'amplification enzymatique permettant d'obtenir un grand nombre de copies identiques d'un fragment d'ADN.


En savoir plus :