pépinière

Air quality challenge de Veolia : 1 450 collaborateurs dans 20 pays du Groupe se sont mobilisés pour la qualité de l’air

Les trois gagnants du “Air quality challenge” viennent d’Equateur, d’Allemagne et de Chine. Lancé par Veolia auprès de ses employés, lors de la Journée mondiale de l’environnement sur le thème “combattre la pollution de l’air”, ce défi a largement mobilisé les collaborateurs dans le monde. Du 5 au 12 juin, chacun était invité à se rendre à son lieu de travail avec un mode de transport éco-responsable puis à poster une photo “selfie”. A chaque photo postée, le Groupe s’engage à planter un arbre. Résultats : les 3 gagnants tirés au sort le 20 juin recevront un vélo électrique et plus de 2 000 arbres seront plantés. Ce challenge a été soutenu par l’ONU Environnement et par la fondation Veolia.

 

Le Air quality challenge, qui vient de s’achever, a mobilisé pendant 8 jours 1 450 collaborateurs de Veolia dans 20 pays. Les participants se sont rendus au travail en vélo, trottinette, marche, rollers, covoiturage, skateboard, métro, navette fluviale... Chacun a ensuite publié une ou plusieurs photos sur un site dédié. Une façon pour Veolia d’encourager le passage à des modes de déplacements plus responsables - l’un des principaux leviers de réduction de la pollution atmosphérique -. Le secteur des transports génère près d’un quart des émissions de dioxyde de carbone liées à l’énergie.

2 042 arbres seront plantés par Up2Green grâce aux collaborateurs

Up2green, dont Veolia est partenaire, développe des programmes de reforestation et d’agroforesterie avec les populations locales. Ces programmes génèrent de multiples bénéfices, pour les communautés impliquées et les entreprises-partenaires qui les soutiennent.

L’ONU Environnement soutient le Air Quality Challenge de Veolia 

Un collaborateur de Veolia en Chine témoigne sur le site de l’ONU Environnement :

Une fois que nous sommes conscients de notre impact sur la qualité de l’air, nous pouvons le diviser par deux en faisant des choix de vie simples : minimiser l'utilisation de la climatisation, vivre à proximité du travail, éteindre les lumières et les appareils électriques quand ils ne sont pas nécessaires, conduire moins souvent. Vivant et travaillant à Pékin, je pense que la pollution de l'air est l'un des défis les plus pressants auxquels nous sommes confrontés au 21ème siècle. Je crois en la recherche de solutions innovantes pour créer un impact positif pour nos parties prenantes.
Jérôme Vanachter
Directeur général de Beijing Yansan, de Veolia en Chine

Veolia s’engage pour combattre la pollution de l’air intérieur

La pollution de l’air ne s’arrête pas aux murs de nos bâtiments publics, immeubles de bureaux et habitations. L’air intérieur peut être jusqu’à 8 fois plus pollué que l’air extérieur. A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, le Groupe a annoncé le lancement d’une nouvelle offre pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments.