PARIS 28.87€ (+1.51%)

“Demain, la ville africaine” : Veolia et l’Institut Veolia, partenaires d’un cycle de débats organisés par le journal Le Monde

Du 4 novembre au 9 décembre 2021, Veolia organise un cycle de débats intitulé “Demain, la ville africaine”, en partenariat avec l'Institut Veolia et le quotidien français Le Monde. 

De Rabat (Maroc) à Abidjan (Côte d’Ivoire) en passant par Windhoek (Namibie), suivez les débats sur l’urbanisation africaine et ses enjeux : l’accès pour tous aux services essentiels, l’avenir des villes dites “intermédiaires”, et l’économie circulaire. 
 

Lancement à Rabat, synthèse à Paris 

Croisant différents regards sur l’urbanisation du continent africain et les retours d’expérience d’acteurs de terrain, le premier débat à Rabat, sur l’accès pour tous aux services essentiels, réunira des personnalités marocaines : Driss Benhima, ex-directeur de l’ONE, ministre des Transports et Wali, Moncef Ziani, directeur général du Conseil économique, social et environnemental du Maroc, Sheryn Ziani, directrice de la Coalition pour la valorisation des déchets, ou encore Nabil Touzani, secrétaire général de Renault Maroc, et Salima Naji, architecte, urbaniste. Des chercheurs et des experts évoqueront les freins et les leviers pour développer des services essentiels pour le plus grand nombre.

Le deuxième débat à Abidjan examinera les défis des villes dites “intermédiaires”.

Le troisième événement présentera, en ligne, “l’économie circulaire sur le continent africain”, avec un reportage sur l’usine de Windhoek en Namibie, pionnière en matière de réutilisation des eaux usées en eau potable.

Une synthèse du cycle sera publiée début décembre dans le supplément Afrique du journal Le Monde. Le 9 décembre au siège du quotidien, une session de clôture reviendra sur les temps forts des débats. 

Ce cycle s’inscrit dans la continuité des travaux de l'Institut Veolia, après la publication de sa revue Facts Reports sur “Eau, déchets, énergie : quel avenir pour les services essentiels en Afrique ?”, suivie d’une conférence sur le sujet en février 2021.

> Ces conférences seront relayées sur les sites web et les réseaux sociaux de Veolia, de l’Institut Veolia, et du Monde Afrique


 

Les thèmes du cycle “Demain, la ville africaine”

  • Jeudi 4 novembre, à Rabat (Maroc)  : La ville de 2030 

Selon l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé, seuls 37% de la population africaine dispose de l’eau à domicile en quantité et qualité suffisantes. Et moins de 20 % de la population africaine a accès à un système d’assainissement géré en toute sécurité. Accès de tous à l’eau potable, à l’assainissement, à l’électricité, à la gestion des déchets…, tous ces services essentiels figurent parmi les grands défis africains. Et ce, que ce soit dans les territoires isolés dépourvus de services publics ou aux périphéries des grandes villes. 
 

  • Jeudi 18 novembre, à Abidjan (Côte d'Ivoire) : Façonner une Afrique des villes à taille humaine

Si l’Afrique connaîtra le taux de croissance urbaine le plus rapide du monde jusqu'en 2050, l’essentiel de cette croissance s’opère dans les petites et moyennes villes. Ces agglomérations bénéficient d’une visibilité plus faible mais jouent un rôle essentiel dans la structuration du réseau urbain : elles atténuent les effets secondaires de l’urbanisation des métropoles et créent des pôles d’équilibre avec les territoires ruraux.
 

  • Mercredi 1er décembre, en ligne : Un continent sous le signe de l’économie circulaire

Avec une population africaine estimée à 2,8 milliards d’habitants en 2060, l’adoption de pratiques de consommation et de production viables à long terme, compatibles avec la lutte contre le réchauffement climatique, est essentielle pour l’Afrique. La transition vers une économie circulaire peut être une source d’opportunités pour la création d’emplois durables : elle peut aussi limiter les problèmes de santé, améliorer le bien-être des populations et freiner le réchauffement climatique en répondant aux besoins croissants.