Paris 23.88€ (+1.10%)

L’ouverture de la gouvernance des entreprises au coeur du cycle 2022 de « +1, pour une écologie en actions »

les parties prenantes du collectif +1 à la REcyclerie, Paris

Qu’elle s’applique à un État, à une entreprise ou à un territoire, la gouvernance vise à garantir l’élaboration de règles et de mesures pour en assurer le bon fonctionnement. Elle est donc intrinsèquement liée à la transparence, à l’éthique ainsi qu’à l’utilité et l’efficacité des actions mises en œuvre, avec et pour un ensemble de parties prenantes. 

C’est tout l’enjeu du dispositif +1 : proposer un cadre de réflexion et de travail en mode décloisonné pour imaginer ensemble les solutions au service de la transformation écologique les plus utiles et impactantes pour tous. 

Le deuxième cycle de +1 en 2022 explorera les enjeux et les moyens pratiques et organisationnels, existants ou à imaginer, pour mettre en œuvre nos ambitions écologiques.

 

Les thèmes des rencontres de +1 en 2022 

 

Session #1

Quelle(s) gouvernance(s) au service de la résilience des territoires ?

Les crises, qu’elles soient sanitaires, environnementales ou économiques, sont amenées à se multiplier dans les années à venir. C’est pourquoi la capacité d’adaptation des organisations et des territoires est un atout clé pour assurer la transformation écologique de nos sociétés.

Une gouvernance plus ouverte, plus diverse, garantit-elle à l'entreprise et aux territoires d'être plus résilients, à la manière d’un biotope dont l'équilibre implique la présence d'un grand nombre d’espèces complémentaires ? Quelles alliances internes et externes tisser et comment organiser la coopération et la complémentarité entre acteurs ?

Le collectif +1 explorera, lors de cette première session, les enjeux de gouvernance et les solutions à mettre en œuvre au service de la résilience des territoires face aux défis de la transformation écologique.
 

Session #2

Quelle(s) gouvernance(s) pour accélérer et amplifier l’innovation ?

Face à l’ampleur des défis environnementaux et sociétaux auxquels nous sommes confrontés, notre capacité à innover constitue la pierre angulaire de la transformation écologique. Au-delà des promesses technologiques, c’est aux dimensions sociales de l’innovation qu’il faut faire appel, afin qu’elles bénéficient au plus grand nombre.

Comment trouver de nouvelle forme de gouvernance pour stimuler la coopération et favoriser l’innovation ? Comment les modes de gouvernance peuvent-ils contribuer à identifier et repérer des innovations dont la « proposition de valeur » intègre les enjeux actuels ? 

Le collectif +1 explorera, lors de cette deuxième session, les enjeux de gouvernance pour accélérer et amplifier la capacité d’innovation des entreprises et des organisations au service de la transformation écologique.
 

Session #3

Quelle(s) gouvernance(s) pour l’emploi et l’insertion ?

« Le défi du changement climatique et celui de l’emploi sont liés. Il faut les aborder conjointement » affirmait déjà en 2015 Cyril Cosme, alors directeur du bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour la France.

La transformation écologique porte en elle la promesse de nouveaux emplois et d’opportunités d’insertion par les nouvelles connaissances et compétences que nécessite sa mise en œuvre. 

Comment les modes de gouvernance peuvent-ils contribuer à créer et pérenniser l’emploi et favoriser l'insertion ? Quel rôle joué par la formation dans la création de nouveaux métiers ou dans la revalorisation des métiers existants et comment l’adapter aux besoins de la transformation écologique ?

Dans cette troisième et dernière session, le collectif +1 explorera les enjeux de gouvernance pour l’emploi et l’insertion au service de la transformation écologique.
 

Des déclinaisons locales de +1

Des déclinaisons locales de +1 déjà en cours de déploiement

  • Au coeur d’un contrat : Arianeo pour la Métropole Nice Côte d’Azur (France)

Le projet Arianeo de Veolia Recyclage et Valorisation des Déchets porte sur la modernisation de l’unité de valorisation énergétique des déchets de la ville de Nice avec un centre de tri de dernière génération, au cœur du quartier de l'Ariane. Il a aussi pour enjeu d’en faire un lieu pédagogique et d'échanges où se croiseront scolaires, chercheurs, associations ou encore passionnés de botanique. Ce véritable tiers-lieu accueillera un forum de l’emploi avec, à terme, 30 emplois créés, destinés en priorité aux habitants du quartier. Un Haut Comité Sociétal et Environnemental sera constitué et rassemblera entre 6 et 12 membres dont un tiers de représentants des associés au projet et deux tiers issus de la société civile. Il aura un rôle décisionnel et consultatif dans la gestion du projet et sur la performance plurielle du contrat. La méthodologie et les outils du dispositif +1 accompagneront la mise en place de cette gouvernance participative au cœur du contrat.

  • A l’échelle d’une Business Unit : en République tchèque, à Prague

Un tiers-lieu ouvrira ses portes à l’automne 2022, au sein d’une Business Unit de Veolia, à Prague en République tchèque. Il constituera un lieu d’échange et de collaboration entre les parties prenantes nationales et municipales de la BU et les collaborateurs de Veolia afin de travailler au développement et à la mise en œuvre de solutions au service de la transformation écologique. L’expérience du dispositif +1 permettra d’accompagner la BU dans son ouverture à ses parties prenantes et de renforcer le dialogue avec l’ensemble d’entre elles. 

  • Au service d’un client : Bouygues Immobilier

La méthode proposée par +1 a également inspiré Bouygues Immobilier, client de Veolia et membre du collectif +1. Le Groupe souhaite l’adapter à ses propres enjeux business et aborder ses relations parties prenantes de manière plus décloisonnée.

UN PROJET AMBITIEUX, L’ÉCOLE DE LA TRANSFORMATION ÉCOLOGIQUE

Pour accélérer la formation aux compétences et aux métiers émergents de la transformation écologique, Veolia s’engage à fédérer un ensemble de partenaires pour créer l’École de la transformation écologique.

Les enjeux principaux du Groupe et de cet écosystème de parties prenantes sont de définir et d’identifier ensemble les solutions de la transformation écologique, ainsi que de faciliter et d’accélérer le développement des connaissances nécessaires à leur déploiement sur les territoires.

Cette démarche collective concerne tous les niveaux de qualification et vise à favoriser en particulier l’employabilité des personnes éloignées de l’emploi ou en reconversion.

Des liens étroits seront construits entre ce projet d’École et la démarche «+1, pour une écologie en actions ».

LES OUTILS pour s’approprier et déployer le dispositif dans son contexte :

  • Le kit de déploiement du dispositif +1 qui rassemble les outils nécessaires à l’adaptation de la démarche à ses besoins (à venir).