PARIS 17.35€ (+1.28%)

Comment Veolia lutte concrètement contre la déforestation et pour la biodiversité?

NOTRE REPONSE

Tout d’abord, la préservation de la biodiversité fait partie de l’un des 9 engagements de développement durable de Veolia. Le Groupe a pris pour objectif d’avoir réalisé d’ici 2020 un diagnostic et déployé un plan d’actions sur 100 % de ses sites à fort enjeu biodiversité. Fin 2018, 60% de ces sites ont réalisé un diagnostic et déployé un plan d’actions.

En 2015 le Groupe s’est également engagé dans la stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), démarche lancée par le ministère de la transition écologique et solidaire, pour impliquer largement tous les acteurs des territoires dans la préservation de la biodiversité. Veolia  a constitué un dossier d’engagement volontaire comprenant un plan d’actions 2015-2018 portant sur l’ensemble de ses activités en France comme à l’international, qui a été officiellement reconnu par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Concrètement, cet engagement s’articule autour de trois axes :

  • axe 1 : mieux prendre en compte les enjeux biodiversité localement et concevoir des solutions innovantes basées sur la nature ;
  • axe 2  : déployer des actions d’aménagement et de gestion écologiques sur les sites en priorité sur ceux à fort enjeu biodiversité (gestion des impacts liés aux rejets et prélèvements dans le milieu naturel, guide de gestion écologique, calculateur d’empreinte de gestion des espaces verts, charte espaces verts...) ;
  • axe 3 : sensibiliser et impliquer le plus grand nombre en interne comme en externe et promouvoir les actions mises en place collectivement avec les acteurs locaux.

En juillet 2018, Veolia Environnement s’est aussi engagée aux côtés de 64 autres grandes entreprises dans l’initiative Act4Nature lancée par l’association française EPE (Entreprises Pour l’Environnement), et soutenue par d’autres partenaires public, privés, ONG. Veolia renouvellera en 2019 son plan d’action biodiversité dans la continuité des engagements pris dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité et d’Act4Nature.

Veolia tisse de nombreux partenariats afin de collaborer avec des experts du domaine tels que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), l’association Orée…

Pour répondre plus précisément à la question de la déforestation, il faut d’abord préciser que la part de la biomasse (déchets bois ou produits de l’agriculture) représente 12% dans le mix énergétique de l’activité énergie. Dans le cadre de son plan d’objectif environnement, Veolia a pris pour objectif d’améliorer l'approvisionnement de ses installations de production d’énergie avec une biomasse issue de forêts durablement gérées et certifiées. En 2018, c’est 90 % du bois utilisé avec traçabilité de la filière et 69% de bois certifié (FSC, PEFC, autres).

Pour certains contrats de service passés avec les collectivités, Veolia est également partenaire d'associations pour compenser ses émissions de GES par de la reforestation. Par exemple, le partenariat entre Veolia Eau d'Ile-De-France et Up2Green aura permis en 2018 de compenser 31 140 tonnes éq. CO2 en plantant 860 900 arbres dont 820 000 arbres dans la mangrove et 40 900 dans les autres programmes (Mexique, Colombie, Benin, Sénégal).

 

QUESTION DE