PARIS 17.70€ (-0.08%)

Mesurer l’empreinte socio-économique de Veolia sur les territoires

Afin de mesurer le partage de la valeur créée sur le territoire où l’entreprise est présente, Veolia a mené en 2018 l’étude de son empreinte socio-économique en France avec le cabinet de conseil en stratégie durable Utopies.

Cette étude s’appuie sur le modèle LOCAL FOOTPRINT®, permettant de modéliser le fonctionnement de l’économie à partir de la comptabilité nationale.

Veolia a ainsi souhaité quantifier les retombées de ses activités au-delà de ses impacts directs qui se réfèrent principalement à la production, aux emplois créés et aux taxes générées. Cette étude met donc également en évidence les impacts induits et indirects du Groupe tels que ceux liés à la chaîne de fournisseurs, à la consommation des ménages ou encore aux dépenses publiques.

L’étude a montré qu’en 2017 les activités de Veolia sur le sol français ont soutenu plus de 165 000 emplois équivalents temps plein (ETP), soit 0,6% de la population active avec, pour chaque emploi direct de Veolia, 2,7 emplois supplémentaires soutenus. Les activités du Groupe ont par ailleurs généré 9,6 milliards d’euros de valeur, soit 0,4% du PIB national.
Cette étude est actuellement déployée à l’échelle mondiale.

Au-delà de la création d’emplois directs et indirects sur les territoires, Veolia participe également à la création d’incubateurs d’entrepreneuriat social à travers son programme d’Open Innovation sociale “Pop Up”, contribuant ainsi au soutien des entrepreneurs à fort potentiel d’impact social sur les territoires. La Fondation soutient par ailleurs des projets à forte valeur sociétale à travers des programmes de mécénat.

Ce sont ainsi 85,7% des revenus de Veolia qui sont réinvestis en France en 2018, permettant aux activités qui y opèrent de créer et partager une valeur financière concourant ainsi au développement économique et social des territoires.