Paris 25.83€ (-0.15%)

Quand les boues d’épuration sont source d’énergie verte

Solution

Aujourd’hui, exploiter au maximum les sous-produits issus de la chaîne de traitement des eaux usées est un défi majeur pour les opérateurs et décideurs en charge de la gestion des stations d’épuration. Veolia a mis au point une solution de valorisation des boues d’épuration pour faire de cette nuisance une ressource et instaurer des boucles locales d’économie circulaire.


Le traitement des boues résiduelles issues des stations d’épuration est un défi auquel sont aujourd’hui confrontées les municipalités. La récupération de ces boues, leur hydrolyse, leur méthanisation et leur transformation en biogaz, permettent de répondre à ce défi.
 
La transformation des boues en biogaz (qui est une source d’énergie verte) permet de donner de la valeur à des matières jusque-là jugées nuisibles, voire dangereuses pour l’environnement. Cela permet également de lutter contre la raréfaction des matières premières et des énergies fossiles.
 
Pour les exploitants d’usines de traitement d’eaux usées, transformer les boues d’épuration en biogaz permet de se conformer aux réglementations environnementales, de réduire drastiquement les volumes de boues résiduelles et de créer une nouvelle source de revenus, que ce soit par la réutilisation sur site de l’énergie produite, ou grâce à la revente de cette énergie au réseau local.


Qui sont nos clients? 

Les collectivités territoriales et les industriels 

 


La solution Veolia
 

Ginestous, station épuration par le MemGas

 

 

Le procédé MemGas™ utilise des membranes pour séparer les composés de méthane et de dioxyde de carbone afin de concentrer le méthane en biométhane. Celui-ci peut ensuite être injecté dans le réseau de gaz pour usage domestique ou industriel.

  • Très grande efficacité de purification, jusqu’à 99,5%.
  • Entièrement automatisé et contrôlé à distance (smart monitoring offert via Hubgrade).
  • Robuste et hautement fiable avec un taux de disponibilité > 95%.
  • Aucune consommation d’eau ou de réactifs chimiques.
  • Faible consommation énergétique.


Les solutions anaérobies nécessitent moins d'énergie et produisent moins de boues, en plus d’avoir une faible empreinte environnementale et de produire du précieux biogaz. Une véritable solution verte !

Veolia propose de multiples solutions technologiques pour le traitement et la valorisation énergétique des boues d’épuration, dont MemGas™
 

 

Les bénéfices pour nos clients

Réduction de l’empreinte environnementale

Alternative aux ressources fossiles

Source de revenus complémentaires


Ils ont choisi cette solution 

Urumqui

Chine

À Urumqi, les boues chauffent l’usine

La ville d'Urumqi en Chine a décidé d'améliorer le traitement de ses eaux usées et de moderniser sa station d’épuration. Dans le cadre du premier PPP signé par la ville, Veolia a démarré l'exploitation de six digesteurs capables de traiter plus de 80 000 m3 de boues et de produire 930 000 m3 de biogaz par mois. Ce biogaz est ensuite utilisé pour chauffer l'usine et permet de produire mensuellement 800 000 kWh d'électricité verte réinjectés dans le réseau local d’électricité.

Braunschweig

Allemagne

L’usine de Braunschweig, 100 % autonome en énergie grâce aux boues d’épuration

L’usine de traitement des eaux usées de Braunschweig en Allemagne, est aujourd’hui autonome à 100 % en électricité, grâce à l’intervention de BSI Energy, filiale de Veolia qui opère ce site d’une capacité de 275 000 équivalents habitants. Traitement biologique des eaux usées, digestion thermophile des boues et codigestion avec des déchets organiques, cogénération et récupération du biogaz, ont permis l’autonomie énergétique du site.

Gresham

Etats-Unis

Grâce au biogaz, Gresham économise 50 000$ par an

Grâce aux solutions de Veolia, l’usine de traitement des eaux usées de Gresham, quatrième ville la plus importante de l'État de l'Oregon, aux Etats-Unis, s’est profondément transformée : de la plus énergivore de la ville, elle est aujourd’hui devenue autonome à 92 % grâce à la valorisation des boues d’épuration en biogaz. Les dépenses en électricité de l'usine ont été réduites en moyenne de 40 à 50 000 $/mois.

Cagnes sur mer

France

Cagnes sur mer, la première station d'épuration à énergie positive en France.

La STEP de Cagnes sur Mer, près de Nice, transforme ses boues en énergie verte en injectant du biométhane dans le réseau GRDF et valorise à chaque étape de son process la chaleur et l’énergie disponible.