PARIS 19.49€ (+3.67%)

Journée mondiale de l’environnement 2020 : 10 solutions de Veolia pour préserver la nature, combattre les pollutions et accélérer la transformation écologique

Célébrée par l’ONU le 5 juin, la Journée mondiale de l’environnement a pour thème 2020 : « C’est le temps de la nature ». Car les aliments que nous consommons, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et le climat qui rend possible notre vie sur Terre sont fournis par la nature. En cette période exceptionnelle de lutte contre la Covid-19, la nature nous révèle que nous sommes au bord de la rupture. Il est temps de réinventer notre relation avec elle. C’est pourquoi Veolia s’engage pour préserver la nature et la biodiversité.

Accélérer la transformation écologique

L’épidémie de Covid-19 nous rappelle que le bien-être humain, et plus largement de tous les êtres vivants, dépendent de la nature. La biodiversité, les écosystèmes et leur équilibre précaire doivent être préservés. Les métiers de Veolia (eau, déchets, énergie) sont directement connectés aux milieux naturels (eau, air, sol), et contribuent à protéger l’environnement dans les territoires, notamment en rendant aux rivières une eau propre ou en limitant la pollution des sols. L’engagement de Veolia pour la biodiversité est au cœur de sa raison d’être : “Combattre les pollutions et accélérer la transformation écologique”.

 

Les 10 solutions de Veolia pour la nature

  1. Rendre des eaux propres aux milieux naturels en traitant les eaux usées et préserver la faune et la flore : Veolia a développé des solutions qui éliminent différents micropolluants présents dans l’eau qui peuvent perturber le fonctionnement biologique des êtres vivants.
     
  2. Réutiliser des eaux usées afin de préserver la ressource et les milieux aquatiques : à Windhoek (Namibie), dans des régions à fort stress hydrique, Veolia recycle les eaux usées pour garantir un approvisionnement en eau potable pérenne ; à Durban (Afrique du Sud), le Groupe recycle 98 % des eaux usées de l’usine SWTW. Une fois traitées, les eaux usées alimentent les procédés de production des industries locales.
     
  3. Collecter et valoriser des plastiques pour lutter contre les pollutions terrestres et aquatiques et le dérèglement climatique : en Indonésie, Veolia contribue à donner une seconde vie aux plastiques avec le projet STOP en transformant les déchets en ressources. 
     
  4. Traiter des déchets dangereux pour éviter que les polluants les plus complexes ne contaminent les milieux naturels (air, eaux et sols) : Veolia accompagne les industriels pour minimiser leurs impacts sur l’environnement comme lors de la fermeture des mines.
     
  5. Réduire avec des solutions bas carbone les émissions de gaz à effet de serre à l'origine du dérèglement climatique et de l’érosion du vivant : Veolia utilise des procédés “zéro émission carbone” dans l’usine de Renault à Tanger (Maroc).
     
  6. Développer le compostage des déchets organiques pour enrichir écologiquement les sols : Veolia utilise des composts urbains pour rendre les sols plus fertiles dans le projet QualiAgro.
     
  7. Restaurer les écosystèmes, pour protéger les milieux naturels, s’adapter aux effets du dérèglement climatique (inondations, sécheresses...) et préserver les services rendus par la nature (eau, air, alimentation...) : une zone humide de 8 ha sur le site de Sinopec (Chine) améliore la qualité des eaux et favorise la biodiversité.
     
  8. Développer la gestion écologique des sites pour préserver la biodiversité et les écosystèmes : Veolia gère depuis 1987 le plus grand champ captant en France à Crépieux-Charmy, un espace naturel préservé de 375 hectares pour alimenter en eau la Métropole de Lyon. 
     
  9. Concevoir des écoquartiers pour répondre aux enjeux environnementaux et sociaux, et contribuer au bien être des populations : à Paris, l’écoquartier du Boucicaut forme un réservoir de biodiversité dans un environnement urbain dense.
     
  10. Sensibiliser - les collaborateurs, les sous-traitants et le grand public - à la préservation de la biodiversité : Veolia est partenaire de la REcyclerie à Paris, un lieu d’expérimentation  sur l’engagement de la société civile pour l’environnement. De même la fondation Veolia soutient les expéditions scientifiques de Tara sur les mers, les océans et les fleuves, qui sensibilisent le public aux grands enjeux environnementaux.

Une mobilisation internationale relayée par l’ONU

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement, Veolia organise pour ses collaborateurs en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, un concours photos jusqu’au 5 juillet par lequel ces derniers illustreront leurs engagements pour la nature. Les meilleures photos seront diffusées sur les réseaux sociaux de Veolia et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

 

Des outils pour un management écologique sur les sites :

Veolia s’engage à agir sur les sites de ses clients aux écosystèmes fragiles, à mettre en place une gestion écologique des milieux, à stopper l’usage de pesticides, et à sensibiliser ses collaborateurs, ses sous-traitants et le grand public. Pour cela, le Groupe s’appuie des outils et des initiatives :

● des outils d’évaluation des enjeux biodiversité des sites par un diagnostic complet.

● « Greenpath », une plateforme environnementale de calculs d’empreinte carbone, eau et biodiversité.

● le calculateur « Ecological » : outil web gratuit pour évaluer les bilans économique et écologique d’une gestion des espaces verts respectueuse de l’environnement.

● la « Charte espaces verts », pour accompagner la transition des sites, et les professionnels du paysage, vers des pratiques plus écologiques.

● le « Guide de gestion écologique », pour mettre en place des actions en faveur de la biodiversité sur les sites.

● Des projets de recherche pour la protection des milieux et des initiatives innovantes de nos clients.

● L’animation d’un réseau d’experts internes issus des métiers et de la Recherche et innovation du Groupe.

● Des partenariats, comme avec le comité Français de l’UICN ou NABU, l’association allemande pour la protection de la nature.

● Des actions de sensibilisation des parties prenantes de Veolia : conférences, journées portes ouvertes, réunions d’information, publications, visites pédagogiques. Le Groupe a également nommé un sponsor Biodiversité au sein de son comité exécutif : Philippe Guitard, directeur de la zone Europe centrale et orientale, pour qui " la biodiversité chez Veolia est un changement de culture, un reengineering des activités."