Paris 30.19€ (-0.53%)

La décarbonation, qu’est-ce que c’est ?

Si le monde entier appelle aujourd’hui à plus de décarbonation, c’est qu’il y a urgence.
Décarbonation : Amélioration de la gestion de l’énergie grâce au centre Hubgrade

Les températures s’envolent, les eaux s’élèvent et s’acidifient, le climat se dérègle… Principal fautif : le dioxyde de carbone. Ce gaz à effet de serre (GES), nous le produisons massivement en utilisant notamment les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). La conséquence ?  Une augmentation de sa concentration dans l'atmosphère qui accentue le réchauffement de notre planète. La bonne nouvelle ? Nous pouvons tous agir – consommateurs, industriels et entreprises - pour “rafraîchir” la terre et œuvrer collectivement pour un avenir plus durable et plus désirable.

Décarbonation : définition et enjeux

La décarbonation correspond à l’ensemble des actions visant à réduire ou effacer les émissions de dioxyde de carbone à l’échelle d’un pays, d’une économie, d’une entreprise ou même d’un particulier. Si les GES contenus dans l’atmosphère aient un rôle déterminant dans la régulation du climat en empêchant une partie de l’énergie solaire d’être renvoyée de la terre dans l’espace – c’est l’effet de serre (sans son action, la température de la terre serait de – 18 °C !) – leur trop forte concentration pose problème. La faute aux activités humaines et à l’utilisation des énergies fossiles. 

Celles-ci émettent dans l’atmosphère des quantités excessives de GES (principalement du dioxyde de carbone). En emprisonnant la chaleur du soleil, ces gaz provoquent un réchauffement de la planète et des perturbations climatiques telles que l'augmentation des températures, la fonte des glaciers, l'élévation du niveau de la mer, les événements météorologiques extrêmes et les déséquilibres des écosystèmes. Le principal enjeu de la décarbonation est donc la lutte contre le réchauffement et le changement climatique. 

Décarbonation : comment agir ?

Pour lutter contre l’augmentation des émissions de GES  et donc limiter le réchauffement climatique, un seul mot d’ordre : la décarbonation. De nombreuses actions sont possibles pour renverser la tendance et ce, dans tous les secteurs et à tous les niveaux de la population. Côté transport, prendre son vélo ou le train plutôt que sa voiture, faire du covoiturage, éviter de prendre l’avion pour de courtes distances réalisables avec des mobilités plus douces sont autant de solutions qui évitent et limitent les émissions de GES. En bref, il s’agit d’opter pour plus de sobriété et d’efficacité afin de consommer moins et mieux. Avec un objectif majeur : réduire le recours aux énergies fossiles et privilégier les énergies renouvelables locales, durables et bas carbone. 

> Découvrir : La sobriété énergétique, qu’est-ce que c’est ?

Décarbonation : agir en prenant son vélo ou le train plutôt que sa voiture

Décarbonation : Veolia s’engage à atteindre la neutralité carbone

Conscient des vastes enjeux auxquels nous sommes collectivement confrontés, le Groupe Veolia s’est engagé à rendre l’ensemble de ses services dans l’eau et dans les déchets, autonomes en énergie en France, et ce d’ici 2027. Parmi elles : la généralisation de la production de biogaz à travers la méthanisation des déchets organiques et des boues d’épuration, le renforcement de la production d’électricité à partir de déchets non recyclables comme la biomasse ou les combustibles solides de récupération (CSR), la récupération de chaleur fatale, l’installation de panneaux photovoltaïques sur des centres d’enfouissement fermés ou encore l’augmentation de la production de biocarburants à partir d’huiles alimentaires usagées.

Le Groupe est aux côtés de ses clients pour réduire leurs émissions de CO2. Comment ? Veolia a développé quatre leviers principaux permettant d’accompagner durablement ses clients dans cette transition. L’idée ? Construire un avenir plus désirable et durable en mutualisant nos efforts à travers l’application de solutions concrètes de Veolia : 

Amélioration de la gestion de l’énergie, à travers l’offre Hubgrade by Veolia, et notamment la mise en place de réseaux de chaleur et de froid via des stratégies bas carbone pour privilégier les énergies renouvelables. 

Valorisation des énergies décarbonées dans les microgrids, grâce au développement de « microgrids » qui intègrent des énergies vertes, locales et bas carbone. 

Mutualisation des infrastructures énergétiques, en accompagnant les parcs industriels dans la mise en commun de leurs infrastructures, pour garantir une meilleure gestion globale de leurs ressources, des dépenses énergétiques et de leurs émissions de CO2.

Mesure et certification des émissions de CO2, via la mesure de l’empreinte environnementale de nos clients et la mise en place de feuilles de route dédiées aux objectifs de chacun d’eux. 

Décarbonation : réduire les émissions de CO2

Décarbonation : les  solutions concrètes développées par Veolia

A travers son offre GreenPath Zero Carbon, Veolia accompagne  ses clients dans leur trajectoire zéro carbone. Au programme : pas moins de 100 solutions pour réduire l’impact de leurs activités sur le climat. Comment cela fonctionne? A travers une feuille de route de décarbonation réalisée sur mesure, les actions à mener – pour préserver et restaurer les ressources, optimiser l’efficacité énergétique, créer des boucles d’énergie verte ou optimiser le recyclage des matières – sont déployées. 

Exemples de solutions de décarbonation : 

  • Le remplacement des chaudières à charbon de Solvay par une centrale de cogénération alimentée par des combustibles solides de récupération. Le résultat ? La production d’une énergie propre, compétitive et la réduction des émissions de CO2 de 240 000 tonnes par an, soit 50%. 
     
  • A noter également, l’exemple de la Métropole Européenne de Lille qui met fin à sa dépendance au charbon en récupérant et transformant en énergie la vapeur issue de l’incinération de ses déchets, 350 000 tonnes/an, pour chauffer plus de 35 000 logements et en alimenter 20 000 en électricité, avec une réduction des émissions de CO2 de plus de 50 000 tonnes chaque année.
     
  • A Pécs en Hongrie, ce sont 400 000 tonnes de CO2 par an évitées grâce à la mise en place d’une centrale de cogénération absorbant 180 000 tonnes de combustible biomasse pour produire de la chaleur et de l’électricité, chauffant plus de 31 000 logements et 450 bâtiments publics. C’est le plus grand réseau de chaleur européen alimenté par de la paille et du bois ! 

Favoriser l’utilisation des ressources énergétiques locales, renouvelables et décarbonées et décarbonantes, tel est le rôle de Veolia pour accompagner les collectivités, les industriels, et les entreprises dans l’amélioration de leur empreinte environnementale. Par exemple, le Groupe contribue pleinement à la décarbonation et à la régénération des ressources pour permettre à la ville de Hong-Kong en Chine, d’atteindre l’objectif ambitieux de neutralité carbone d’ici 2050. 

En plus d’une usine géante de traitement des boues d’épuration entièrement autonome en eau et électricité, de la construction d’un site de stockage des déchets non recyclables pour optimiser la capture du méthane et permettre d’éviter l’émission de 10 millions de tonnes de CO2 sur 20 ans, le Groupe réalise des boucles locales d’énergie à travers des réseaux de froid ou de chaleur. Le nouveau quartier de Kai Tak bénéficie ainsi du tout premier système public de refroidissement urbain. Avec une capacité de refroidissement de 284 MW, l’installation permet d’utiliser de l’eau réfrigérée comme moyen de refroidissement pour le système de climatisation, remplaçant ainsi les méthodes par air traditionnelles, beaucoup plus énergivores et émettrices de GES. 

Dans un contexte de raréfaction des ressources énergétiques et face à cette nécessité de réduire les émissions de carbone dans l’atmosphère, l’ensemble des solutions Veolia déployées dans le monde entier démontrent qu’il est possible de décarboner efficacement les activités humaines, quelle que soit leur nature (eau, énergie ou déchets). 

Nous avons les solutions. Déployons-les !