PARIS 26.08€ (-0.27%)

Journée internationale de la diversité biologique 2021 : pour Veolia, la “transformation écologique” doit être une rencontre entre solutions environnementales et engagements citoyens

Ce 22 mai célèbre la Journée internationale de la diversité biologique 2021, avec pour thème : « Nous faisons partie de la solution ». Il s’inscrit dans la continuité de l'élan généré l'année dernière avec : « Nos solutions sont dans la nature ». A cette occasion, La Fabrique Spinoza, en partenariat avec Veolia, dévoile son étude “Nature, Santé et Engagement : vers une nouvelle approche de la transformation écologique”. L’étude a pour objectif de mobiliser l’opinion sur le lien entre nature et santé mais également sur l’importance d’une reconnexion à la nature, qui favorise l’épanouissement et l’engagement pour la transformation écologique. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la préparation du Congrès mondial de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en septembre à Marseille, auquel Veolia prendra part, et proposent des réponses aux enjeux de la crise sociale, économique et écologique que nous traversons.
 

Construire un nouveau modèle de société

Si l'approche dominante de la transition écologique est défensive, l’approche positive fondée sur la transformation écologique valorise les solutions concrètes. C’est l’objet de l’étude de la Fabrique Spinoza qui répond à 3 enjeux : redécouvrir les bienfaits de la nature ; susciter l'engagement dans tous les domaines : ville, travail, logement, école, consommation, etc. ; concrétiser la transformation écologique avec des solutions disponibles et construire un nouveau modèle de société fondé sur cette transformation. Dans ce contexte, Carine Kraus, directrice des Affaires publiques et du développement durable de Veolia, explique comment Veolia devient l'entreprise de référence de la transformation écologique :

 La crise sanitaire a rendu tangible les conséquences de nos modèles de sociétés sur notre environnement, mais aussi les effets bénéfiques de la réduction des activités humaines sur la nature. La transformation écologique implique une adaptation radicale de nos modes de production et de consommation, et l’émergence de nouveaux modèles qui mettent l’écologie au cœur de tous les processus et de tous les arbitrages. Veolia s’engage à mettre en œuvre des solutions qui changent la donne avec les collectivités, les citoyens, les industriels, les pouvoirs publics et les investisseurs.

L'heure est à la transformation écologique par un changement d’échelle

Le confinement a amené un grand nombre de personnes à se couper de la nature et a fait prendre conscience de l’importance de ses bienfaits sur notre santé et sur notre état psychologique. 

Nous devons rendre le futur désirable. Nous n’avons pas le choix, c’est l’habitabilité de la Terre qui est en jeu. Nous devons nous engager dans une démarche de transformation écologique en orientant nos sociétés vers de meilleures conditions de vie : une meilleure qualité de vie, des emplois qui font sens par leur impact positif sur la société, et le renforcement des liens de solidarité. Le nouveau contexte sanitaire et économique impose de construire un avenir plus durable pour les générations futures. Chez Veolia, nous croyons en cette capacité de nous transformer et de transformer la société vers ce futur écologique. Le chemin est encore long mais le cap est fixé. Si l’ambition est immense, notre détermination l’est aussi, poursuit Carine Kraus.

Se rapprocher de la nature accroît l’engagement écologique

Dans l’étude de la Fabrique Spinoza, sciences, pratiques et citoyens dialoguent pour imaginer la “transformation écologique” avec 6 enseignements :

  • Il faut écrire un nouveau récit écologique à l’aune de l’histoire et de la situation environnementale actuelle ; 
  • On évalue les bienfaits de la nature à : un gain d’espérance de vie en bonne santé, des gains émotionnels, cognitifs, sociaux et qui donnent du sens à la vie ; 
  • Notre société peut être renaturée dans différents domaines : logement, eau, air, travail, école en plein air, alimentation naturelle, loisirs ; 
  • La renaturation recrée une relation à la nature (bain de forêt, déconnexion, etc.) ; 
  • Un engagement fondé sur une éthique environnementale positive n’est ni purement sacrificielle (sauver la planète) ni purement utilitariste (exploiter la planète)(1).  
  • Une transformation écologique engagée est “solution-based” et les comportements vertueux en sont un tremplin. 

L’étude en conclut que la “transformation écologique” est une rencontre entre solutions environnementales et engagements citoyens. Elle change toute notre relation à la nature, de nos comportements jusqu’à nos préférences de vie.

 

(1) Le professeur S. Kellert de l’université de Yale propose un “utilitarisme étendu” reposant sur une éthique de la soutenabilité, qui promeut la santé et l'intégrité des systèmes
naturels répondant à des besoins émotionnels, intellectuels et spirituels.

Un exemple en Chine : le retour de plus de 50 espèces d’oiseaux près d’un site industriel 

Sur le site pétrochimique de Sinopec, près de Pékin, la gestion des eaux - potable, de process et usées - a été confiée à Veolia. Veolia a réhabilité huit hectares de zones humides en sortie de station d’épuration afin de répondre à de multiples enjeux environnementaux (stress hydrique, rejets d’eau dans un milieu naturel sensible, risques d’inondation, etc.) a. Cette restauration de la biodiversité s’est traduite par le retour de plus de 50 espèces d’oiseaux dans cet écosystème.

La Fabrique Spinoza est un think-tank économique et politique multi-partisan dont le but est d'organiser et de promouvoir une réflexion démocratique sur le bien-être citoyen, et de formuler des propositions sociétales ou citoyennes le favorisant. 
Dans cette étude, Pascale d’Erm, auteure du livre “Natura. Pourquoi la Nature nous soigne… et nous rends plus heureux”, démontre l'importance de l’émerveillement à son contact dans l’engagement écologique des individus. Elle fait partie des nommés du Prix du Livre Environnement 2020 de la Fondation Veolia.

Pour en savoir : 

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le gouvernement français ont convenu d’organiser le Congrès mondial de la nature de l’UICN du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille. L’événement, initialement prévu en juin 2020, a été reporté en raison de la pandémie de Covid-19.

La biodiversité est essentielle à la survie et au bien-être de l’homme
Responsabilité Sociétale de l'Entreprise
Prix du Livre Environnement de la Fondation Veolia
Journée internationale de la diversité biologique