Paris 25.93€ (+0.23%)

Journée mondiale du recyclage : bonnes pratiques et solutions pour accélérer l’économie circulaire.

technicien conduisant un tracteur



Que se passe-t-il derrière nos poubelles ? Pourquoi trier nos déchets ? Comment sont-ils triés ?
Trions-nous suffisamment ?... La Journée mondiale du recyclage est l’occasion de revenir sur les bonnes pratiques de tri et les solutions qui accélèrent l’économie circulaire.

Bonne nouvelle : les taux globaux de recyclage sont à la hausse !…

Les efforts des citoyens, des autorités et des entreprises n’ont pas fléchi, même au cours de la pandémie Covid-19. Bien au contraire, non seulement on trie plus et mieux mais les attentes du citoyen-consommateur poussent les producteurs et le législateur à aller plus loin et à agir plus fermement en faveur du recyclage. 

Vérifiez si vous avez les bons réflexes de tri ?

Veolia a conçu « Culture Green », un programme de quiz hebdomadaires pour permettre à chacun de devenir incollable sur la transformation écologique, en famille, au travail ou entre amis. 

> Testez vos connaissances en répondant à un quiz gratuit et accessible à tous de Culture Green.

En dépit de cette prise de conscience collective et individuelle, un contexte réglementaire favorable et contraignant reste nécessaire et mériterait d’être renforcé. Ce constat, partagé au niveau international, a conduit  les Nations Unies à se prononcer, le 2 mars dernier, en faveur de la mise en place de mesures internationales contraignantes favorisant le tri et le recyclage du plastique. (voir la résolution des Nations Unies pour un traité international sur le plastique en 2024).

 

Une réglementation qui amène l’ensemble de l’économie à se structurer autour de bonnes pratiques, notamment par le biais de contenus minimums recyclés obligatoires dans les objets en plastique, les papiers/carton ou encore les batteries, est nécessaire pour accélérer la circularisation de notre économie et de notre société. Le bon usage de la consigne, l'amélioration des taux de collecte sont autant de défis à relever par toutes les parties prenantes , confirme Michael Mansuy, directeur Affaires publiques pour les déchets chez Veolia.

Michael Mansuy, directeur Affaires publiques pour les déchets chez Veolia

… Et des solutions innovantes existent : focus sur les déchets électriques et électroniques

  • Le recyclage des batteries des véhicules électriques : une mine de métaux rares
    Groupe Renault, Veolia & Solvay ont uni leurs forces en 2021 pour recycler en circuit fermé les métaux des batteries électriques en fin de vie. Leur objectif : réutiliser au moins 95 % du cobalt, nickel et lithium pour la fabrication de batteries neuves et créer ainsi une source d'approvisionnement sûre et durable de ces métaux. L’enjeu est de taille : d’ici 2030, le nombre de véhicules électriques en circulation dans le monde devrait passer à 100 millions (contre 10 millions aujourd’hui). Et l’accès aux matières premières issues de sources responsables est un défi stratégique pour l’Europe. Cette alliance montre comment des boucles d'économie circulaire peuvent renouveler les modèles économiques avec une empreinte environnementale d'Urban mining très inférieure à celle de l'extraction de matières premières vierges.
     
  • Des cartes SIM éco-conçues à partir de plastique recyclé
    En partenariat avec Thales (leader mondial de la fabrication de cartes SIM), Veolia s’est lancé dans l’écoconception et la fabrication de cartes SIM à partir de résine provenant du recyclage de réfrigérateurs usagés. En recourant à cette matière recyclée, Thales évitera l’utilisation de 5 000 tonnes de résines issues du pétrole et l’émission de 15 000 t/an de CO2. En 2020, 4,5 milliards de cartes SIM ont été produites dans le monde pour connecter les téléphones portables aux réseaux des opérateurs mobiles. Thales et Veolia ont choisi de verdir ce marché avec une empreinte carbone neutre.

Des matières premières secondaires à un prix compétitif

Ordinateurs, téléphones, appareils électroménagers, téléviseurs…, tous ces appareils électriques lorsqu’ils sont en fin de vie deviennent des Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE ou D3E), une source de matières premières secondaires à réutiliser et un extraordinaire gisement de ressources. Ces déchets contiennent des plastiques, des métaux ferreux ou précieux (comme l’or, l’argent ou le platine) et des terres rares. Le recyclage des D3E est aussi une source importante d’emploi local. Veolia a établi depuis plus de 15 ans des procédés industriels avec une capacité de traitement de 80 000 tonnes par an. Le Groupe produit ainsi des matières premières secondaires de qualité constante à un prix compétitif. Veolia collecte les équipements, les dépollue, les démantèle, puis il les réoriente vers les filières de réemploi.

 


Pour en savoir plus