PARIS 28.16€ (+1.44%)

Antoine Frérot au Transition Forum de Nice : « Inventer les solutions de demain, c'est la promesse de Veolia »

Avec pour thème “Time to co-operate”, le Transition Forum (30 septembre et 1er octobre, à Nice), s’est consacré au développement des nouvelles coopérations, au service de la transition écologique, dans un contexte de relance économique européenne et de son Green Deal. Intervenant le 1er octobre lors de la table ronde « Transformation écologique des territoires : comment accélérer ?”, le PDG de Veolia Antoine Frérot a présenté les différentes solutions du Groupe.


Généraliser les solutions connues

Le projet du nouveau Veolia de devenir le champion mondial de la transformation écologique consiste à accompagner les territoires et les industries dans leur propre transformation écologique. Pour réussir cette transformation, les solutions traditionnelles comme la gestion de l'eau potable, le traitement des eaux usées et des déchets ou le chauffage urbain sont utiles mais ne suffiront pas. Le rapprochement entre Veolia et Suez donne au nouvel ensemble les moyens non seulement de poursuivre ses activités traditionnelles, mais aussi de dupliquer et de généraliser toutes les solutions que nous connaissons déjà et qui sont insuffisamment utilisées.

 

Déployer les nouvelles solutions

Pour le recyclage des plastiques, par exemple : on sait recycler aujourd’hui 85% des plastiques alors qu’à peine 20% sont recyclés dans le monde. Il faut développer les systèmes de collecte, construire des usines de recyclage, et convaincre les industriels d'utiliser du plastique recyclé progressivement et de plus en plus. 

Autre exemple dans la gestion de l’eau : la réutilisation des eaux usées est clairement la solution face à la rareté de l'eau. L'eau est une ressource trop précieuse pour n'être utilisée qu’une fois. En France et dans de nombreux pays, on ne réutilise pas les eaux usées alors qu’on pourrait le faire pour des usages agricoles, comme l'arrosage, mais aussi pour des usages domestiques. Plusieurs villes dans le monde sont déjà alimentées en eau potable à partir d’eaux usées recyclées. Et des usines de microélectronique à Singapour utilisent de l'eau ultra pure à partir d'eaux usées recyclées.
 

Inventer les solutions de demain

Si nous voulons réussir la transformation écologique, il faut inventer des solutions. Comme le recyclage des batteries des véhicules électriques pour en extraire les métaux nécessaires à leur fabrication. Ou déployer dans les bâtiments des solutions pour garantir une meilleure qualité de l’air. Ou assurer l’alimentation de 10 milliards d’humains dans 30 ans, avec moins d’eau, moins d’énergie et moins de sol, en utilisant des déchets organiques pour nourrir le bétail grâce à la bioconversion. Ou encore élever des poissons dans des fermes aquacoles utilisant de l’eau recyclée.


Capturer le carbone sera indispensable car nous ne pourrons pas facilement supprimer toutes les consommations de charbon dans le monde. Déjà la chaleur perdue des cheminées pourrait être récupérée pour économiser des énergies fossiles. Le carbone capturé pourrait servir à réensemencer les sols épuisés par l’agriculture intensive. C'est cela la promesse que Veolia veut réussir. 

Réussir la transformation écologique

Créé il y a 170 ans suite à une parole de Pasteur : “nous buvons 90% de nos maladies”, Veolia est écologique depuis sa création. Et pour réussir la transition écologique, le Groupe multiplie les partenariats avec des associations, des start-up, des collectivités. Par exemple à Nice, le nouveau projet de gestion ultra moderne des déchets, que la ville a confié à Veolia, permettra leur recyclage et leur valorisation énergétique en produisant de l'hydrogène vert », a conclu Antoine Frérot.


 

 Replay de l’intervention d’Antoine Frérot : #TransitionForum JOUR 2 (à partir de 1:09:35)