L’histoire du groupe Veolia : 2010-2016

Le conseil d'administration nomme Antoine Frérot Président Directeur Général

2010
Nomination

En décembre 2010, Antoine Frérot qui exerçait les fonctions de directeur général, est nommé président-directeur général par le conseil d’administration.
 

2011-2012
La transformation de Veolia Environnement : recentrage des activités et mise en œuvre du plan stratégique

En mars 2011, Veolia Environnement et la Caisse des Dépôts annoncent la naissance de Veolia Transdev, issu du rapprochement de leurs filiales respectives Veolia Transport et Transdev.
En décembre 2011, Veolia Environnement présente son plan stratégique et ses perspectives à moyen terme. Celles-ci s'orientent autour d’un  recentrage de son portefeuille d'activités et de métiers : le Groupe annonce son désengagement progressif de l'activité Transport.

Le 16 mars 2012, Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia Environnement, annonce une série de décisions avec effet immédiat pour accélérer la mise en œuvre du plan stratégique, approuvé par le conseil d'administration.  Le « nouveau Veolia » est déjà en marche, qui vise un recentrage géographique des activités, une transformation de l’organisation et davantage de flexibilité financière.
 

2013
Un seul Veolia par pays

En juillet 2013, Veolia passe d’un groupe structuré en divisions métiers à une entreprise véritablement intégrée, simplifiant les lignes hiérarchiques. Les activités sont ainsi désormais organisées par pays selon un modèle d’organisation identique partout dans le monde. Ces pays sont regroupés en zones géographiques. Par ailleurs, une entité spécifique regroupe les entreprises de spécialité mondiale, dont les marchés sont largement globalisés.

Une nouvelle équipe dirigeante est mise en place et deux directions transversales sont créées : la direction technique et performance et la direction innovation et marchés, ayant pour objectif de favoriser le partage et la réplication des bonnes pratiques.
 

2014
Le nouveau Veolia

Redessiné, Veolia s’est renforcé sur les géographies en croissance. En mars, le Groupe annonce qu’il a finalisé un accord avec EDF sur leur coentreprise Dalkia. Ainsi, EDF reprend les activités de Dalkia en France tandis que Veolia reprend à 100 % les activités de Dalkia à l’international.
Dans le même temps, le Groupe a repris à 100 % les activités latino-américaines de sa filiale avec FCC, Proactiva.
 
Transformé pour une nouvelle croissance, le Groupe est en ordre de marche, prêt à « Ressourcer le monde », sa nouvelle signature.


2015

2015 marque l’achèvement, avec succès, de l’ambitieux plan de transformation de Veolia.

De nouveau sur une trajectoire de croissance rentable, fin 2015, Veolia annonce son nouveau plan stratégique pour la période 2016-2018, qui vise une reprise progressive de la croissance du chiffre d’affaires et la poursuite de l’amélioration opérationnelle.

A l’occasion de la COP21 qui s’est déroulée à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, Veolia réaffirme son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique. Un engagement fondé sur 3 actions primordiales pour juguler les émissions de gaz à effet de serre : l’économie circulaire,  la mise en place du principe « pollueur-payeur» et la réduction des émissions de méthane.
 

2016

Veolia finalise son désengagement de la société Transdev.

Le Groupe reprend les actifs de la division Produits sulfurés de Chemours, et renforce son offre de traitement et de recyclage des déchets pour le secteur Pétrole et Gaz aux Etats-Unis.

Il acquiert également la start-up américaine Kurion , et dispose désormais d’une offre complète dans le domaine de l’assainissement nucléaire. Ainsi est créée l’activité Nuclear Solutions de Veolia.