Veolia et Yara s’associent pour développer l’économie circulaire dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture en Europe

Veolia et Yara, groupe spécialisé dans la nutrition des cultures, ont signé hier un accord pour développer l’économie circulaire au sein des chaînes de production alimentaire et agricole en Europe, en recyclant les nutriments dans des boucles fermées.
 

Ce partenariat repose sur l’accès à des volumes croissants de nutriments récupérés et le savoir-faire en matière de gestion des matières organiques de Veolia d’une part, et sur l’expertise de Yara dans les domaines de la production d’engrais minéraux et de la nutrition des cultures d’autre part. Il permettra de relier le début et la fin de la chaîne de valeur agroalimentaire - actuellement linéaire - dans une boucle d’économie circulaire.


Les trois domaines du partenariat :

  • Veolia et Yara développeront ensemble de nouveaux modèles circulaires d’agriculture, en recyclant des éléments nutritifs - issus des déchets urbains, agricoles et industriels -,  en engrais de haute qualité via les processus de production existants, et localement via la récupération, la transformation et la distribution. 
  • Les deux entreprises créeront une chaîne de valeur “de la nourriture à l'agriculture”, en collectant les excédents alimentaires dans les villes pour les transformer en engrais, grâce à l'expertise de Sede Angibaud (filiale de Veolia) dans les fertilisants organiques et à la connaissance des marchés de Yara ; et en proposant des solutions d’amélioration des sols pour l’agriculture notamment périurbaine. 
  • Veolia et Yara développeront de nouvelles opportunités commerciales basées sur une “symbiose” industrielle.
Limiter l'épuisement des ressources mondiales et les pertes de nutriments en favorisant le recyclage de l’azote et du phosphore, entre autres, est un enjeu important. Cette collaboration avec Veolia contribue à notre ambition de nourrir le monde de manière responsable et de protéger la planète
Svein Tore Holsether
PDG de Yara
Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia
Nous sommes ravis que Yara ait choisi Veolia pour soutenir sa stratégie d’économie circulaire. Un certain nombre des initiatives inédites que nous souhaitons mettre en œuvre devraient être pleinement opérationnelles d’ici 2024, dont le lancement de nouveaux produits fertilisants et l'installation d’infrastructures de récupération des nutriments dans plusieurs grandes villes européennes. La collaboration entre nos deux entreprises est une manière concrète de boucler le cycle des nutriments.
Antoine Frérot
PDG de Veolia

Yara et Veolia ont déjà mis en place une boucle d'économie circulaire en recyclant l'ammoniac en nitrate de sodium, à partir de déchets verts et de boues d'épuration. Le nitrate de sodium est réutilisé dans des installations de traitement des eaux usées pour prévenir les odeurs et la corrosion.

Plusieurs pays de l'Union européenne mettent déjà en place la récupération des éléments nutritifs. Et la nouvelle réglementation européenne sur les engrais incite à utiliser à grande échelle les éléments nutritifs récupérés dans l'agriculture. En Europe, le marché potentiel du recyclage des éléments nutritifs en engrais atteint 2 milliards d’euros. 

Lancement de la nouvelle Nutrient Upcycling Alliance 

Veolia et Yara invitent les acteurs du secteur à rejoindre la nouvelle Nutrient Upcycling Alliance pour une refonte fondamentale de la chaîne de valeur alimentaire : les associations d’agriculteurs, les marques de produits alimentaires, les détaillants et autres acteurs gérant différents flux de déchets, les municipalités et les organismes gouvernementaux. Cette Alliance favorisera un système alimentaire économiquement viable et durable en Europe par des projets industriels concrets.